Actualités

Fria : le CNOSC divisé sur le choix de son représentant à la CEPI

fria-guinea-5L’opposition n’est pas la seule structure à avoir des problèmes dans le choix de ses représentants devant composé la CEPI de Fria. Les membres du conseil préfectoral des organisations de la société civile de Fria ont failli en venir aux mains pour faire un choix. Dame Hadja Missira Camara a été désigné d’office pour une question du genre. Deux autres ont été choisis dont l’actuel président Abdoulaye Diaby pour compléter à trois. Le CNOSC ayant une seule place à pourvoir au sein de la CEPI, ses membres ont désigné dame Hadja Missira,  mais cette dernière n’était pas du goût de l’actuel président Diaby. Contre la volonté de l’assemblée générale, le président du CNOSC fait remplacer unilatéralement la bonne dame par un certain Yattara avec la complicité  de l’ancien président de la CEPI Amadou Camara. Une plainte a été déposée à la justice par Hadja Missira Camara contre Abdoulaye Diaby et Amadou Camara pour faux en écriture.  le nommé Yattara a prêté serment et exerce de plein droit son rôle de membre de la CEPI.
Selon un membre du conseil préfectoral des organisations de la société civile, on réclame le départ d’Abdoulaye Diaby seul responsable de la confusion qui règne au sein de cette structure.  Dansa Kourouma est donc interpellé afin de mettre de l’ordre au sein de la société civile version CNOSC.

Fatoumata traoré

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top