A LA UNE

Retrait de l’opposition républicaine des CEPI, CECI et CESPI : « une décision triste mais qui n’aura aucun impact »

maximL’opposition républicaine a décidé, lundi 04 avril 2016, de retirer ses représentants des démembrements de la CENI. Quelques heures après cette annonce,  Maxime Koivogui, chargé de communication de la CENI, joint au téléphone par notre rédaction, a accepté de commenter cette situation.

Maxime Koivogui se dit triste d’apprendre cette décision dans la mesure où c’est une partie de l’opinion nationale qui se retire du processus. « C’est une décision triste », s’est-il exclamé.

Plus loin, notre interlocuteur s’est voulu rassurant, et estime que cela n’aura aucun impact sur le déroulement du processus électoral. Seul reproche qu’il fait au sujet de cette décision des leaders de l’opposition, c’est la mauvaise image, selon lui, que ce bras de fer produira au sein de la population électorale, particulièrement celle de l’opposition républicaine.

Il a aussi commenté le tiraillement entre l’UFR de Sidya Touré et l’UFDG de Cellou Diallo autour du partage des postes au niveau desdits démembrements. Pour lui, cette question n’est que du domaine de la politique. La CENI n’est donc pas concernée par ce bras de fer. « En principe, elle (la Ceni Ndlr) n’a pas d’argumentaire particulier à présenter pour convaincre qui est de l’opposition ou qui est de la mouvance », a affirmé le chargé de communication de la CENI.

Bangaly Kourouma

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top