A LA UNE

Exclusivité / crise à la FEGUIFOOT : le Président Salifou Camara « super V», répond aux frondeurs

super vDans un message épistolaire, le Président contesté et controversé de la FEGUIFOOT ( Fédération Guinéenne de Football), Saliou Camara super V, a répondu à ses collègues frondeurs qui mettent à prix son départ de son poste .
Salifou Camara, avec minutie,  est revenu sur tous les reproches qui lui sont faits par ses collègues mécontents de sa gestion qu’ils jugent solitaire et méprisante.
D’entrée,  le Président s’est réjouit d’être à l’initiative de tous les contrats de sponsoring acquis par la  fédération, permettant à l’institution de financer ses activités. Ce qui, d’après lui, revient  aux commissions marketing et finance.
Pour son absence prolongée aux réunions du comité exécutif,  Salifou camara  se défend en faisant référence à la FIFA qui, d’après lui, n’organise que deux réunions par an. Il  ajoute que c’est dans les prérogatives  du secrétaire général de gérer le quotidien de l’institution. Salifou  précise également que sa présence n’est pas obligatoire à ces réunions qui peuvent, selon lui, être présidées par l’un de ses vice-résidents présents.
Parlant de sa gestion financière de la fédération, qui suscite assez de critiques,  avec ses missions improvisées et sa présence dans toutes les missions de la fédération,  Salifou  Camara se félicite de travailler dans la plus grande transparence avec l’obligation de rendre compte qu’il s’impose à travers l’organisation de conférences de presse aux  occasions des signatures de contrat.

Ensuite, il a rappelé, toujours dans un élan de transparence dit-il, associer les commissions concernées à toutes les démarches.
Se faisant passer pour un bon samarantin, Salifou précise qu’il est fier de mettre la main à la poche pour financer d’importantes activités et des rares projets en souffrance de son institution. Le financement de l’avenant au contrat de construction du siège qui s’élève à 500mille dollars et le payement de plus d’un milliard pour la prise en charge intégrale des missions de la FIFA,  ont été rappelés par l’imperturbable  « super V».

Ecartant toute attribution  de contrat,  en dehors des procédures normales, Salifou Camara n’a pas pour autant parlé de la société bénéficiaire qui semble être dans les escarcelles de ses sociétés privilégiées.  Il a aussi   évoqué son soutien aux  collègues tombés malade à travers une prise en charge avec ses moyens.
Pour terminer,  Salifou Camara s’est réjouit de  l’évolution du football sous sa férule et à interpellé ses collègues à se départir de la subjectivité et de l’intrigue qui leurs ont poussés à faire des sacrifices pour la défaite des équipes nationales engagées dans les compétitions africaines pour que soit  précipitée sa chute .
ML Cissé

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top