A LA UNE

Polygamie : Des femmes débarquent à l’Assemblée nationale

IMG_20160408_120725Suite à l’annonce d’un projet de loi sur le droit civil guinéen, touchant notamment la question de la polygamie, des femmes réunies en groupe sont en train de démarcher auprès des députés à l’Assemblée nationale. Ce vendredi, 08 avril 2016, ce groupe de femmes étaient dans le bureau du député uninominal de Kaloum, Baydi Haribot, membre du groupe parlementaire des républicains, a constaté mosaiqueguinee.

L’élu de Kaloum et les dames ont échangé durant plusieurs minutes. Au sortir de cette rencontre tenue  à l’abris des micros et des cameras des journalistes, les dames se sont abstenues de tout commentaire, malgré l’insistance des trois journalistes sur place.

Interrogé, l’honorable Baydi Haribot nous a confié qu’elles lui ont remis un memo, et échangé avec lui par rapport aux questions de la polygamie, du droit des enfants orphelins et bien d’autres aspects des reformes juridiques proposées à l’Assemblée nationale.

Par ailleurs, l’élu de Kaloum n’a pas dit ce que ces femmes cherchent exactement par rapport à la question de la polygamie, prétextant qu’il n’avait pas encore pris connaissance du contenu du memo, et qu’il ne pouvait pas mettre ledit document  à notre disposition.

Quant à savoir sa position personnelle sur la question de la polygamie, le député dit préférer s’abstenir d’afficher sa position pour le moment. Selon Baydi Haribot, ce qui est surtout salutaire, c’est que des citoyens se réunissent et approchent les députés comme l’ont fait ces femmes.

Selon nos informations, le projet de loi propose de laisser aux couples de choisir ensemble entre le régime de la polygamie et celui de la monogamie au moment du mariage. Ce qui n’interdit pas la pratique de la polygamie, mais donne la possibilité aux femmes de décider avec leurs conjoints respectifs du type de foyer. Le mari qui avait décidé avec sa femme qu’il n’épouserait pas une autre, et qui fait le contraire plus tard, aura violé la loi.

Outre ce projet de loi, une vingtaine d’autres devraient être examinés par les députés au cours de la session ouverte le 05 avril 2016.

A suivre !

Thierno Amadou Camara

622 10 43 78

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top