A LA UNE

Crise FEGUIFOOT : Les frondeurs lâchés par Antonio Souaré ?

antonio1-528x330Les frondeurs à la fédération guinéenne de football, sont-ils en train de perdre la main dans le bras de fer engagé avec Super V ?

Tout porte à le croire ! Des informations qui nous parviennent, ces derniers sont sur le point de perdre un soutien de taille, si ce n’est le cas déjà.

Il s’agit du président du Horoya AC, club champion de Guinée, qui avait signé la pétition, et également président de la Ligue Pro guinéenne, en la personne de M. Mamadou Antonio Souaré.

Se rendant compte progressivement qu’il a été trompé, induit en erreur, celui-ci serait désormais fâché contre Amadou Diaby et son groupe, qu’il aurait décidé de ne plus recevoir.

C’est du moins ce qu’il aurait martelé hier dimanche depuis son centre sportif de Yorokoguia en construction, à des responsables locaux du football guinéen.

Sur le point principal, le registre sur lequel les frondeurs auraient agi pour mettre à mal Antonio Souaré et Salif Camara Super dont il a soutenu la réélection en août dernier, M. Souaré se serait rendu compte que c’était malintentionné.

Connaissant la rivalité entre le Horoya, son club et l’AS Kaloum de Boubah Sampil, qui étaient tous deux engagés en campagne africaine, il a été rapporté à Antonio que Super V a refusé de prendre en charge les frais de son club, pour n’aider que l’AS Kaloum.

Or, la réalité est que si Super V l’a fait, c’était pour éviter que l’AS Kaloum ne signe forfait, son président traversant une passe difficile, côté finances.

Il aurait ainsi agi en premier responsable du football guinéen, pour éviter un tel scénario.

Sachant que les frais engagés par président Antonio, sont un préfinancement qui sera remboursé par le département des sports.

Désormais, c’est clair dans la tête de M. Souaré, il n’y avait derrière cet acte de Salif Camara Super V, aucune mauvaise intention, de nature à discriminer le Horoya, son club.

In fine, on apprend que M. Souaré, douterait désormais des motivations des frondeurs, dont la démarche ne reposerait à ses yeux, sur aucune base objective.

A suivre !

Demba Sidicki

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. Mouctar Barry

    11 avril 2016 at 8 h 32 min

    Sidiki… Il t’a payé combien Super V, pour que tu te mettes à le défendre bec et ongles ?! C’est dommage pour ce site de laisser des journalistes alimentaires le poluer! Je ne suis ni pour l’un, ni pour l’autre des protagonistes dans cette affaire, mais je trouve que c’est déshonorant pour un journaliste qui se veut professionnel et intègre de prendre parti de façon aussi flagrante!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top