A LA UNE

Macenta: Des populations révoltées contre la gendarmerie

1gendarmesssDes populations de la sous-préfecture de Sérédou ont violemment manifesté leur colère contre les agents de la gendarmerie nationale, officiant au niveau d’un barrage de contrôle  placé à Irié, mercredi 13 avril 2016. Leur révolte est née de la mort d’un homme âgé, assis derrière un gendarme qui tentait de pourchasser un « fugitif ». Trois motos appartenant à la gendarmerie auraient ensuite été brûlées par la citoyens en colère. La route aussi barricadée, perturbant ainsi la circulation sur l’axe Macenta-N’zérékoré.

Selon nos informations recueillies auprès de plusieurs sources dont M. Cécé Loua, ancien maire de la commune urbaine de N’zérékoré, tout a démarré  au niveau du barrage en question, où les gendarmes ont obligé un conducteur de moto de payer une importante somme d’argent. Ce que l’intéressé n’était pas près à payer sur place.

« Même si vous avez vos papiers au complet, ils vous font payer parfois de l’argent », nous a confié une source. Selon nos dernières informations, le calme commence à revenir dans la localité. La dépouille mortelle serait transportée à Avillissou, d’où venait la victime.

Nous reviendrons en détail sur cette affaire embarrassante pour la gendarmerie, souvent accusée d’exaction sur de pauvres citoyens.

Thierno Amadou Camara

622 10 43 78

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top