A LA UNE

Manifestations de rue, second plan de l’opposition: Réaction de Dr Saliou Bella Diallo

Dr-Saliou-Bella-DialloLors de la dernière assemblée générale de l’UFDG, samedi 09 avril 2016, le Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président dudit parti, annonçait des manifestations de rue sur toute l’étendue du territoire national, au cas où le gouvernement, n’entendrait pas la voix des journées ville-morte. Au lendemain de la journée ville-morte d’hier jeudi, deuxième avertissement de la part de l’opposition, le constat est plutôt mitigé puisque le gouvernement reste toujours figé sur sa position initiale par rapport au prix du carburant à la pompe. Il est donc légitime de se demander si l’opposition dite républicaine va dérouler son second plan : les manifestations de rue.

Joint au téléphone par notre rédaction, ce vendredi 15 mars 2016, Dr Saliou Bella Diallo, porte-parole de la mouvance présidentielle, n’y est pas allé par quatre chemins pour faire savoir sa position au sujet de cette menace, les manifs de rue. Notre interlocuteur a tenu d’abord à insister sur le caractère « lamentable » du bilan de la journée d’hier et des deux précédentes journées villes-morte.  « Maintenant que l’opposition voudrait accélérer les choses et passer à un degré  supérieur, ce serait vraiment lamentable, puisque ça ne corrobore pas à tout ce qui est actuellement manifestation démocratique. La rue, ce n’est pas vraiment la démocratie c’est vraiment la violence », a-t-il ajouté.

Selon lui, ces manifestations ne profiteront qu’à « ceux qui n’ont pas de travail, qui ne sont pas du tout des militants, et qui sont tout à fait à l’affut et voudraient profiter de la moindre étincelle pour pouvoir passer aux actes de brimades, de vandalisme, de pillage et de tout ce qui est brutalité et désordre public ».

Et de poursuivre, « En tant que porte-parole de la mouvance, moi j’allais attirer leur attention puisque toutes les institutions républicaines sont installées. Donc ce n’est pas bon de lancer des enfants qui ne sont pas du tout formés et qui ne connaissent pas à quoi ils s’exposent alors que les institutions sont toutes prêtes à faire leur travail ».

Au cours de ce long entretien, Dr Saliou Bella Diallo a déploré une mauvaise foi de l’opposition dite républicaine.

Thierno Amadou Camara

622 10 43 78

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top