Actualités

Crise ou imbroglio  à la FEGUIFOOT : Le G11 des frondeurs du comité exécutif réplique,  suspend son Président et convoque une assemblée générale extraordinaire

super v

La  crise à la fédération Guinéenne de football (FEGUIFOOT)  devient  de plus en plus passionnante à cause des multiples rebondissements spectaculaires qu’elle suscite. C’est désormais un véritable imbroglio qui y règne  avec des situations filandreuses. Le groupe des 11 frondeurs du comité exécutif,  fidèle à sa dynamique, suspende aussi à son  tour, le Président de l’institution,  Salifou Camara .
La journée de ce vendredi 15 avril, constitue sans doute, le point culminant de la crise qui sévi à la FEGUIFOOT depuis 2 mois, avec à la clé deux décisions majeures prises par chacun des protagonistes en conflit . Le spectacle met en scène un  Président contesté  , jaloux et soucieux de son autorité qui semble lui échapper devant  un  groupe de frondeurs décidé à  l’éjecter de son poste.
Tout est parti de cette décision de destitution du Secrétaire général de l’institution  prise en ce début d’après midi du vendredi 15 Avril 2016, par l’actuel patron contesté de la FEGUIFOOT attentif à toutes  stratégies lui permettant d’étouffer la fronde.

Quelques heures juste après la publication de cette décision,  le groupe des 11 frondeurs, membres du comité exécutif, en réunion ordinaire au siège de la fédération au palais du peuple,  à l’humanité, convient à ce qui suit:   « après avoir constaté les violations graves des Statuts, des principes de la CAF et de la FIFA par le Président Salifou CAMARA, a décidé de le suspendre provisoirement de ses fonctions de Président de la Fédération Guinéenne de Football jusqu’à la prochaine assemblée générale conformément à l’article 39.1 point w des Statuts relatif aux compétences du Comité Exécutif ».

Au cours de la même réunion présidée par le vice-président Amadou Diabi ,  le G11 du comité exécutif a  déploré les comportements  dit-il, irrévérencieux du Président Salifou Camara.
En connaissance  de la demande faites par les ligues  (9) et clubs ( 10 de  ligue1,  10 de ligue2,  64 de division3), tous signataires de la pétitions, ils ont aussi  décidé de la convocation de l’assemblée générale extraordinaire le vendredi, 15 juillet 2O16 à Conakry, conformément justifient-t-ils à  l’article 29 et suivants des Statuts de leur association nationale. Ils ajouteront que la convocation formelle, l’ordre du jour et les autres documents de  l‘assemblée générale extraordinaire seront envoyés aux membres, trente (30) jours avant la date fixée.
Les agissements des uns et des autres ne laissent donc plus l’ombre d’aucun doute d’une situation qui s’enlise et dont l’issue ne peut être qu’un clash violent, peu honorable pour le football guinéen.
On attend de voir comment pourrait réagir SuperV, fort d’une certaine l’égalité consécutive à son plébiscite  lors du dernier congrès électif,  à cette autre décision des frondeurs qui regroupent un nombre considérable de signatures qui les rend à cet effet légitime.

ML Cissé

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top