A LA UNE

UFDG et RPG : un même sujet au coeur de deux assemblées générales

mairie-de-mamou-1

De la gauche vers la droite, l’Honorable Fodé Oussou Fofana (UFDG), El hadj Oumar Diallo, et M. Bantama SOW (RPG)

El hadj Oumar Diallo, après avoir passé quelques mois à la tête de la commune urbaine de Mamou, on le sait, a été récemment démis de de ses fonctions, pour son implication dans une affaire présumée de détournement de plus de 200 millions de francs guinéens. Samedi 16 mars 2016, cette affaire, qu’on aime rappeler dans les milieux acquis au pouvoir, et embarrassante à l’UFDG dont le leader dénonçait régulièrement des cas présumés de corruption ou de marchés de gré à gré, impliquant des proches du chef de l’Etat, a été au centre des discours dans les assemblées générales de l’UFDG et  du  RPG arc-en-ciel.

Au siège du RPG arc-en-ciel, situé à Gbessia, Banatama Sow, membre du bureau politique national, ne pouvait pas laisser passer cette occasion sans s’attaquer à l’UFDG dont il a d’ailleurs eu le goût d’accuser de tous les pêchés d’Israel. Selon lui, cette affaire de détournement au centre de laquelle se trouve souillé un cadre du principal parti de l’opposition, est symptomatique d’une incapacité de ce parti de gouverner la Guinée un jour sans corruption.  « Ils (UFDG Ndlr) disent qu’ils peuvent sortir la Guinée de l’ornière. On leur a confié le pouvoir à Mamou et dans trois mois ils ont détourné 259 millions. Lorsqu’on va leur donner le pouvoir en Guinée, ils revendront la population guinéenne», a déclaré Bantama Sow.

Au même moment, de l’autre côté, au siège de l’UFDG sis à Commandanya, Fodé Oussou Fofana, qui a le populisme et la violence verbale comme traits de ressemblance à Bantama Sow, présidait l’assemblée générale ordinaire. Abordant la question avec gêne, Fodé Oussou a reconnu la honte que cette affaire a jeté sur l’image de son parti, mais estime qu’il n’appartient pas quand même  au RPG , ni  au gouvernement actuel de donner des leçons de bonne gouvernance.

« Ce qui est arrivé à Mamou est régretable. Mais en tant que grand parti, nous avons décidé non seulement de suspendre le secrétaire fédéral, mais aussi de le remplacer. C’est comme ça que nous allons gouverner. Nous n’allons pas accepter la corruption, nous n’allons pas accepter la malversation. Et je dis encore clairement dans un pays, le Rpg n’est pas un bon exemple. L RPG arc-en ciel et le gouvernement de M. Alpha Condé, ils ne peuvent donner de leçon à personne », a déclaré Fodé Oussou Fofana.

Alors que le pays est à quelques mois d’une consultation électorale, dans la conscience des électeurs et du reste de la population guinéenne, L’UFDG et le régime d’Alpha Condé ont désormais un dénominateur commun: les soupçons de  corruption. La différence résidera peut être dans la gestion.  Puisque d’un côté, au moins, les mis en causes sont sanctionnés, et que de l’autre, ils sont plutôt protégés et l’on décerne des satisfécits d’ailleurs aux plus bénis d’entre eux pour se moquer des du reste de la population.

Thierno Amadou Camara

622 10 43 78

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top