A LA UNE

Le Gouverneur de la ville de Conakry, veut interdire la vente des eaux minérales en sachets plastiques  

mathurinLe nouveau Sheriff de la ville de Conakry, soucieux de l’état de grande insalubrité dans lequel se trouve sa ville, qui plus est capitale guinéenne, veut s’attaquer à tous les facteurs contribuant à rendre celle-ci, sale.

C’est le cas des sachets plastiques dans lesquels sont emballées les eaux minérales dont les marques se comptent par deux centaines dans tout le pays, la moitié de ce chiffre rien qu’à Conakry.

Conscient du fait que ces sachets plastiques sont des matières difficilement périssables, M. Mathurin Bangoura, est bien décidé à interdire leur usage.

La mesure n’a pas encore été prise, a-t-il précisé ce vendredi soir, au téléphone de mosaiqueguinee.com, mais elle pourrait intervenir sans tarder.

En effet, M. Bangoura, qui veut débarrasser la capitale guinéenne de ses immondices, a réuni jeudi, les opérateurs évoluant dans ce domaine, pour leur faire part de son intention d’interdire que des eaux minérales en sachets plastiques, soient vendues à Conakry.

Il leur a laissé le temps de se concerter, pour lui faire des propositions.

En attendant, le gouverneur Mathurin Bangoura, a encouragé les sociétés productrices de ces eaux minérales, à emballer celles-ci dans des bouteilles de toutes dimensions, de sorte que toutes les bourses puissent y avoir accès.

Avant de prendre une décision définitive d’interdiction de la vente de ces eaux en sachets plastiques, le gouverneur Mathurin, pourrait expérimenter une solution transitoire, celle qui consiste à imposer des taxes prohibitives sur ces types d’eau minérales…

A suivre !

Demba Sidicki

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top