Actualités

Politique: le RPG a-t-il un passé sombre ? Alpha Condé a-t-il armé Sekou Souapé pour attaquer la Guinée en 2000 ?

Bayaul - copie

Moussa 3 Bayault Camara, à gauche

Depuis leur retour en Guinée, en 1991, après l’adoption du multipartisme par le régime de Lansana Conté,  Alpha Condé et ses amis politiciens de la diaspora à l’époque n’ont eu que des rapports trop tendus avec le président militaire.

Fort d’un parti grand et des militants déterminés à suivre partout  leur leader, Alpha Condé se serait présenté comme pacifiste, qui n’a pas besoin d’user de la force et de la violence pour arriver à ses fins.
Ainsi on rapportait de lui à ses militants des expressions comme « si quelqu’un vous marche dessus, retirez votre pied et continuez votre chemin ».  Autre expression, « je ne suis pas venu pour diriger des cimetières…. ».  Des propos qui, s’ils étaient sincères, montreraient à la face du monde qu’Alpha Condé opposant était certes assoiffé du pouvoir, mais était aussi un adepte de la non violence.

Mais entre temps, beaucoup de choses lui ont été reprochées par le régime en place à l’époque: tentative de coup d’état civilo-militaire en 1993, et rébellion en 2000.
Aujourd’hui le parti semble mettre à la poubelle ce passé tumultueux, pour profiter du beurre du pouvoir longtemps cherché. Mais certains anciens membres du parti, combattant pour la même cause, frustrés et écartés entre temps, ne sont pas prêts à enterrer si vite ce passé.

C’est le cas du doyen Camarade Moussa  3 Bayault Camara, qui s’est confié à notre rédaction. L’homme est prêt à en découdre avec Alpha Condé, car selon lui, « c’est un dictateur, et un ingrat ».
D’abord Moussa Bayault nous a remis une copie d’une liste nominative des membres du tout premier bureau politique national fondateur du RPG le 17 mai 1991. Une liste de 18 noms sur laquelle ne figurent  ni Alpha Condé, ni Nantou Chérif.

Parlant de la raison de leur désaccord, l’ancien membre du Bureau politique du RPG à commencé par faire un parallèle entre la fronde actuelle, menée par des jeunes du RPG-arc-en-ciel, et leur temps dans l’opposition. « Alpha Condé a toujours voulu diriger le parti seul, en dictateur. Même quand une chose était blanche, il voulait que tout le monde s’accorde avec lui que c’était noire, c’est que moi personnellement je n’acceptais pas et c’est là les prémisses de notre désaccord,  donc je ne suis pas surpris par ce qui ce passe aujourd’hui encore au sein du RPG arc-en-ciel », a-t-il affirmé.
Ainsi il démissionne du parti le 11 janvier 1993, se disant déçu des allures « dictatoriales d’Alpha Condé » dans la gestion du RPG. Toutes les raisons de cette démission, se trouvent mentionnées dans une lettre mémorable pour le démissionnaire, dont nous avons une copié également.
Moussa 3 Bayault Camara précise en poursuivant, que cette démission, qui n’a pas laissé Alpha Condé indifférent, lui a valu des tentatives d’assassinat orchestrées par Alpha Condé à Lola lors de la campagne présidentielle de  1993 avec pour homme de main Sékou Souape.

      Alpha Condé a-t-il armé Sekou Souape  pour attaquer la Guinée en 2000 ?

Sur la liste des membres fondateurs, qui nous a été remise par ce doyen déçu de son ami d’hier, il figure le nom KOUROUMA SÉKOU SOUAPE. « Ce même Sékou Souapé qui était à la tête du commando censé m’éliminer, j’ai une copie de son audition quant il a été arrêté après l’agression rebelle de l’an 2000. Il affirme que c’est Alpha Condé qui a fait venir des armes pour l’équiper avec une équipe. Il dit avoir tué plusieurs militaires guineens dont il dispose les cartes d’identité, et qu’il a lui même logé trois Balles dans la tête de Panival qui était un ami personnel à moi. Il y a d’anciens ministres qui ont ce son, mais qui ont peur d’Alpha pour sortir la vérité, moi je vous donnerai cet audio si vous le voulez », a-t-il déclaré.
Ce qui fâche le plus notre interlocuteur, c’est le fait qu’après l’avènement du RPG au pouvoir en 2010, des cadres dont Saloum Cissé sont allés le chercher pour le faire revenir au parti en 2011, en lui demandant d’oublier le passé, et de se réconcilier avec Alpha. Il accepte au nom de Dieu et regagne les rangs. Mais depuis 2011 jusqu’en 2013,  « Alpha Condé n’a pas accepté de me recevoir à Sékou Toureyah », a-t-il précisé.
Ainsi, il quitte le parti pour une seconde fois.

Pour terminer, le doyen Bayault nous a révélé une confession d’Ahmed Tidiane Cissé, ancien ministre de la Culture et du patrimoine historique avant sa mort. « Tidiane, peu avant sa mort, m’a dit qu’il était très très très déçu de ce monsieur. Il m’a dit que lui et Alpha Condé occupaient un studio de deux chambres et salon avec toilette et douche à Paris. C’est lui Tidiane qui préparait à manger pour eux, qui lavait leur habits, qui faisait tout dans la maison comme une femme, en plus de ses activités personnelles. Et, alors qu’il est pouvoir, ce même Alpha l’a logé dans un ministère pareil sans moyen, dans la poussière en plus ».

L’homme tient à tout déballer et nous ce qui, jusque-là, n’a pas été dit à propos d’Alpha Condé de la part  d’un ancien Collaborateur.Nous avons le fameux son d’audition de Sékou Souape !

A suivre…

Mamadou Oury DIALLO mosaiqueguinee.com

Cliquez ici pour Répondre ou pour Transférer le message.
7,64 Go (50 %) utilisés sur 15 Go

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top