Actualités

« Le Comité de suivi des accords du 20 août, ne fonctionne pas par la faute de Cheick Sacko », accuse Aboubacar Sylla, porte-parole de l’opposition

oppositionVisiblement, l’opposition républicaine ne décolère pas contre le ministre de la justice, Mr Cheik Sacko, président du Comité de suivi des accords du 20 août 2015.

Invité de l’émission ‘’ Café débat’’, chez nos confrères de Gangan Tv, M. Aboubacar Sylla, le porte-parole de l’opposition républicaine, s’est prononcé sur différents sujets qui marquent l’actualité, notamment la question liée à l’inactivité du fameux comité de suivi des accords du 20 août 2015.

Selon lui, ce comité qui est censé  contrôler l’application stricte de cet accord, semble déjà mort de par son inactivité face à certaines violations flagrantes  de l’esprit de cet accord par la CENI.

« Pour preuve, cette CENI a proposé un chronogramme qui va au-delà de la période indiquée dans l’accord pour les élections communales et locales, le Comité n’a pas pu être convoqué  pour les rappeler à l’ordre. Seul notre camp a levé le ton pour que la CENI se rétracte en disant que c’était un projet de chronogramme », a dégainé M. Sylla.

Plus loin, le porte-parole de l’opposition soutient que ce tâtonnements du comité de suivi, sont imputables à son président Mr Cheik Sacko, car selon lui, le ministre de la justice voyage plus que sa collègue des affaires étrangères, ce qui fait qu’il est moins présent au pays pour suivre tout ça.

C’est pour cela, a-t-il dit, que l’opposition républicaine, a une proposition de loi  portant sur la restructuration de la CENI actuelle, qu’elle va défendre lors des plénières de cette session des lois.

Par ailleurs, M. Sylla, a révélé que l’opposition va porter plainte contre la CENI, sur la question de l’UFR, en ce qui concerne les quotas alloués à elle, à la faveur du renouvellement des démembrements de la CENI.

Sur la question du combat pour la baisse du prix du carburant, l’opposition n’entend pas s’arrêter en chemin. Elle compte affiner sa stratégie pour toujours contraire le pouvoir à revoir à la baisse les prix des produits pétroliers.

Il en est de même pour la marche des femmes de l’opposition. M. Sylla, a indiqué que tout sera mis en œuvre pour que ces femmes, au terme d’une prochaine marche, aillent remettre en mains propres, leur mémorandum au ministre de la justice.

Enfin, il s’est prononcé sur l’évaluation du gouvernement Youla après la période de grâce. Selon lui, ce gouvernement jeune qui avait suscité de l’espoir chez les plus sceptiques, déçoit finalement.

Mamadou Oury DIALLO mosaiqueguinee.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top