A LA UNE

Mamadou Sylla aux membres du nouveau bureau du CNP: « S’ils se laissent faire, tant pis pour eux »

DSC00099Intervenant ce jeudi 28 avril 2016, chez nos confrères de Djigui Fm,  Mamadou Sylla, désigné  président d’honneur du Conseil National du Patronat de Guinée (CNP-Guinée) au cours  d’un congrès controversé, le samedi 23 avril dernier, a encore exprimé sa colère suite à ce qu’il qualifie d’ingérence du gouvernement dans les affaires de son organisation patronale. « Je dis et je répète que le gouvernement n’a rien a avoir dans l’affaire du patronat, rien, pendant tout le temps qu’il y a la paix, il n’y a pas la bagarre, le gouvernement n’a rien a voir dedans », a-t-il dit avant d’encourager le nouveau bureau exécutif de ne pas céder à cette ingérence.

Révélant que le nouveau bureau exécutif a déjà fait une première assemblée générale, et s’apprête à tenir la deuxième, sous la houlette d’Ansoume Kaba, le nouveau président, Mamadou Sylla indiquera que cette nouvelle équipe devrait prendre ses responsabilités. « S’ils (les membres du nouveau bureau) se laissent faire, tant pis pour eux. En tout cas moi je ne me suis jamais laissé faire », a-t-il déclaré. 

Parlant de l’acte de la Cour d’Appel qui demandait de sursoir à la tenue de ce congrès, Mamadou Sylla, a fait savoir que lui, ni son avocat, n’ont été au courant de cette décision rendue à quelques heures de la tenue dudit congrès. « Les gens n’ont qu’à vérifier, je n’ai jamais reçu une assignation, un huissier pour me signifier l’arrêt de la Cour d’Appel. J’ai demandé mon avocat, il n’a jamais reçu », a-t-il ajouté. Il conclura ce volet en faisant remarquer qu’il ne pouvait pas donc sursoir à ce congrès. 

Parlant du président par intérim, Sékou Cissé, qui s’oppose à la tenue de ce congrès convoqué par Mamadou Sylla,  le nouveau président d’honneur, dira que la page de ce dernier est tournée.  Selon Mamadou Sylla, il n’ y aura aucun audit  des six ans de  gestion de l’ancien président par intérim, Sékou Cissé. « Sékou Cissé, en fait, m’a aidé. S’il y a gestion, c’est ma gestion qu’on doit regarder, par ce que c’est moi qui lui  ai nommé comme président intérimaire. S’il a gâté quelque chose, c’est à moi qu’on devait demander juridiquement, rien ne l’incombe. Et moi ce qui est important j’ai passé la main avec zéro francs de dette… », a-t-il ajouté. 

Une décision de la la Cour d’Appel est attendue ce jeudi. Celle-ci devrait trancher  le problème fondamental du CNP-Guinée: Entre Sékou Cissé et de Mamadou Sylla, qui peut convoquer le congrès du CNP-Guinée ?

Thierno Amadou Camara

622 10 43 78

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top