A LA UNE

Marche empêchée des femmes de l’opposition : Voici pourquoi les services de sécurité, n’y sont pour rien !  

FFFSSSPour qui connait comment fonctionne l’administration Alpha Condé et sa gouvernance colbertiste, il n’y avait pas à se creuser le ciboulot, pour savoir qui a ordonné à la dernière minute aux services de sécurité (police et gendarmerie), d’empêcher la dernière marche des femmes de l’opposition guinéenne.

Une marche qui avait été au préalable autorisée par la présidente de la délégation spéciale de Kaloum, via une réquisition particulière signée d’elle Madame Makhadi Bangoura, et dont mosaiqueguinee s’est procuré une copie.

Cette réquisition de madame la présidente de la délégation spéciale de Kaloum, a été prise le lundi 18 avril 2016, et reçue à l’escadron mobile N01 de Kaloum, à 15h 49 mn.

Cette réquisition a été adressée à M. Aguibou Mouctar Tall, commandant de cet escadron, et demandait de : « prêter secours et moyens nécessaires pour sécuriser la marche pacifique des femmes de l’opposition sur l’itinéraire : centre de formation professionnelle martine du port au ministère de la justice, en passant par le ministère de la pêche ».

Voilà qui est on ne peut mieux clair ! Alors question : Que s’est-il passé pour qu’on en arrive à une consigne ferme venue de on ne sait où, d’empêcher cette marche ?

La réponse, est celle que voici : C’est nulle autre autorité, c’est le Général Mathurin Bangoura, Gouverneur de la ville de Conakry, qui est à l’origine de cette contre-consigne.

Tenez, c’est lui, par réquisition particulière en date du 18 Avril également, reçue, peut-on y lire, au secrétariat du haut commandement de la gendarmerie à 23h 48mn, qui a requis Colonel Balla Samoura, commandant de la région de gendarmerie de Conakry, de : « prêter le secours des troupes et moyens nécessaires pour EMPECHER la manifestation de protestation des femmes de l’opposition dans la ville de Conakry, précisément dans la commune de Kaloum, le mardi 19 avril 2016 ».

En conséquence, on ne peut aucunement tenir pour responsables les officiers supérieurs de police et de gendarmerie dont on dit qu’ils sont convoqués devant le TPI de Kaloum le 04 mai prochain, consécutivement à une plainte des femmes de l’opposition.

Ceux qui doivent répondre, c’est bien Alpha Condé et son nouveau gouverneur, Mathurin Bangoura.

A suivre !

Demba Sidicki

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top