A LA UNE

Fête des travailleurs : Ce que la COSATREG et dix autres syndicats demandent au gouvernement et au parlement

cosatregAlors que la CNTG et l’USTG célébraient la journée internationale du travail au palais du peuple, ce dimanche 1er mai 2016, d’autres centrales syndicales du pays, dont la COSATREG, l’UGTG et l’ONSLG,  étaient réunies  dans l’enceinte de la mairie de Matam, au tour de cette même fête.

 Au cours de leur manifestation, ces centrales syndicales ont fait lecture d’une plateforme revendicative à l’intention du gouvernement et de l’Assemblée nationale. 

  1. L’arrêt des discriminations syndicales dont elles seraient victimes;
  2. La création et la mise en place immédiate du Conseil National  Dialogue sociale (CNDS), de façon inclusive, pour un cadre efficace de concertations tripartites;
  3. L’élargissement sans condition du Conseil Economique et Social dans sa partie syndicale (révision de la loi y afférente);
  4. La vulgarisation  des textes de loi qui régissent les droits fondamentaux des travailleurs dans les secteurs de l’administration publique, privée et du mixte;
  5. L’accélération d la mise en oeuvre de la nouvelle grille salariale des agents de l’Etat, et des retraités de Guinée;
  6. La baisse effective et significative du prix du litre de carburant à la pompe, sur la base d’un mécanisme de contrôle du respect des tarifs des transports urbains et interurbains;
  7. Le respect par l’Assemblée nationale de Guinée, des textes et conventions relatifs à la liberté et l’exercice de l’activité syndicale;
  8. La levée des sanctions contre les élus syndicaux des travailleurs de l’administration parlementaire;
  9. La rédaction d’un projet de loi relatif à l’organisation des élections sociales crédibles en République de Guinée, incluant les travailleurs, du secteur informel.

«Notre mouvement syndical constate avec amertume, la persistance de la dégradation des relations sociales caractérisées par une crispation de la classe syndicale, due au fameux échantillonnage, qualifié d’évaluation, entrainant de facto des interprétations erronées de la notion de représentativité», a déclaré Pascal Tazi HABA,secrétaire  général du CGSL

Présent à cette cérémonie, le président du Conseil National des Organisations de la Société Civile (CNOCS), Dansa Kourouma, a invité les syndicalistes à l’unité. Selon lui, cette journée est une occasion pour les dirigeants de s’enquérir des problèmes du peuple.

Bouka Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top