A LA UNE

Boké : Reprise d’un procès de plusieurs hauts cadres, poursuivis pour escroquerie

IMG_20160504_110446Comme nous l’annoncions dans une de nos précédentes publications, un complexe hôtelier dénommé Black and White, appartenant à des ressortissants chinois,  a assigné en justice plusieurs hauts cadres de l’administration guinéenne, qui se font appeler le Groupe de 8 (G8), devant le tribunal correctionnel de Boké, pour menace, escroquerie, et trafic d’influence. Depuis le 10 février 2016, l’affaire a été plusieurs fois renvoyée, souvent à cause de l’absence des prévenus. Le procès devait reprendre son cours normal ce mercredi 04 mai 2016, mais tous les huit (8) accusés ont de nouveau brillé par leur absence, et l’affaire, pour une énième fois, a été renvoyée au 18 mai à 15 heures, pour la suite des débats.

Pour Me Abdoul Aziz Barry, l’avocat du complexe hôtelier Black and White, représenté par le directeur de ladite entreprise, Alpha Youpi Keita, c’est anormal que les prévenus continuent à jour avec la justice en s’absentant de façon répétée.  » Je me dit que c’est un affront  à la justice. Je considère qu’ils n’ont aucun respect pour l’autorité judiciaire notamment pour le juge en charge de l’affaire. Sinon en principe un dossier correctionnel, le prévenu doit forcement être présent à l’audience. C’est la partie civile qui peut se faire représenter. Mais contrairement à cela, la partie civile s’est bien présentée, le témoin, la LONAGUI était effectivement là, ce sont les prévenus qui ont manqué « , a-t-il déclaré.

Ce mercredi, la Direction de la Loterie Nationale de Guinée (LONAGUI), était présente dans la salle d’audience. Lansana Cherif Haïdara, le premier responsable de cette institution, était venu répondre à une convocation du juge, afin de dire ce qu’il sait de cette affaire, et permettre à la justice de trancher entre l’entreprise Black and White et le fameux G8.

Selon nos informations, le noyau de ce groupe de 8, serait un haut cadre de la LONAGUI, en complicité avec un autre de la présidence de la République. Lui et ses huit coaccusés, auraient, selon la partie civile, demandé au directeur du complexe hôtelier Black and White, de leur verser plus de trois cent millions de francs guinéens, en échange d’un permis délivré par la LONAGUI.

Parmi les huit membres de ce G8, quatre ont été identifiés par la justice, et les quatre autres ne se sont toujours pas faits découvrir. Plusieurs hauts cadres, dont certains sont reconnus pour leur bonne moralité, et des  proches du chef de l’Etat, ont été  cités à tort ou à raison.

Le juge correctionnel de Boké, Dominique Loua, qui s’occupe de cette affaire apparement brûlante, s’étant rendu à Kindia, où un magistrat est décédé,  c’est un autre juge du nom de Mohamed Sylla qui a procédé au renvoi de l’affaire jusqu’au 18 mai, conformément à une sollicitation de Me Abdoul Aziz Barry, l’avocat du complexe hôtelier Black and White. 

Affaire à suivre !

Thierno Amadou Camara, envoyé spécial de mosaiqueguinee.com à Boké

622 10 43 78

Commentaires

commentaires

3 Commentaires

3 Comments

  1. Gambien

    5 mai 2016 at 19 h 09 min

    Ces informations doivent être vérifiées au niveau du tribunal afin de vous éviter toute poursuite ultérieure car c’est un montage pour abattre de honnêtes cadres et citoyens. Informez vous auprès du juge en charge du dossier pour recouper les informations. Le commanditaire est un spécialiste des montages inintelligents et voués à l’échec ….

  2. Diola

    5 mai 2016 at 19 h 47 min

    Le piégeur est piégé….le saliseur sera souille seul…

  3. Corrompu

    6 mai 2016 at 9 h 34 min

    A la barre le temoin de la lonaguie était incapable d’expliquer comment cette entreprise fonctionne…incompétence notoire… il s’est mis a insulter tout le monde, juge, avocat,…son témoigne a pour but de régler des comptes. on a appris que beaucoup d’argent sont entrain d’être payé par la lonagui pour payer des journalistes a faire des articles pour salir et détourner l’attention des gens sur les magouilles du témoin dans la gestion des casinos…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top