A LA UNE

L’autre réalité de la visite de la Présidente du Liberia en Guinée : Les Mines et  le renouveau de Bouba Sampil auraient  été au cœur d’un compromis

alpha hellenEn début de semaine passée, la présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, a effectué en Guinée, une visite «d’Etat, et d’amitié»,  mise au compte de l’intégration dans l’espace de la  Mono River Union (Union du Fleuve Mano).

Pour les plus malins,  aux oreilles larges, cette visite s’inscrivait dans un cadre autre que celui qui a été officiellement annoncé.

D’après des faisceaux d’informations provenant des indiscrets de Sekoutoureya, les deux chefs d’Etat auraient parlé de mines, notamment des concessions appartenant ou dont est actionnaire Bouba Sampil. Ce monsieur, pour ceux qui ne le connaissent pas, Président d’un club de football en  l’occurrence l’ASK,  a fait fortune dans les mines en si peu de temps, avant d’avoir des soucis avec le maître de Sekhoutoureya , considéré autre fois , à tord ou à raison, comme étant son mentor. Cette discorde lui a valu la disette avec l’arrêt de ses sociétés pour la plus part.

Justement, c’est pour comment pour relancer ses sociétés qui sont entre autres : West africa, euro nimba , nimba Mining, en lui permettant de  renouveler certains permis périmés, bref, lui permettre de retrouver le meilleur climat, que la dame de fer, Présidente du Liberia, a rendu visite à son homologue guinéen.

Le projet phare, qui implique le Liberia et plus particulièrement l’hôte présidentielle à travers un de ses fils , est l’exploitation du mont nimba, avec un port en eau profonde au Liberia, la zone la plus proche du site.
Pourquoi autant d’intérêts   pour les deux Présidents ?
Côté guinéen, l’envie est grande de développer ce projet du mont nimba afin de pallier à la problématique de l’emploie, aggravée tout récemment par  la mise en botte des centaines de guinéens par la société  Rio Tinto.

Alpha Condé prête à cet effet une attention particulière à ce projet, dont la réalisation  devrait le conforter dans sa position de  créer de l’emplois afin d’être conforme à sa promesse de campagne.

Les mêmes sources affirment que la Présidente du Liberia a d’autres visées en s’y investissant. Le fils, Charles Sirleaf, l’associé et ami de Bouba,  en serait préoccupé, entraînant sa chère mère pour éventuellement un positionnement politique qui tend vers une fin de règne.
Au dernières nouvelles, les choses se seraient bien passées au point, apprend t-on, que le Président guinéen appelle Bouba Sampil pour lui annoncer la bonne nouvelle.
Dossier à suivre !!!!

ML Cissé

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top