Actualités

L’alcool, le mariage précoce, prise en charge des Imams… Les recommandations de la 4éme conférence islamique nationale

IMG_20160511_154234Après trois jours d’intenses travaux qui ont réuni des imams venus des trente-trois (33) préfectures de la Guinée, la quatrième conférence islamique nationale a pris fin ce mercredi 11 mai 2016, dans la salle des congrès du palais du peuple à Conakry, a constaté sur place mosaiqueguinee.. Celle-ci était placée  sous le thème: « Islam en Guinée :  quelle vision, quelle organisation dans un monde confronté à des conflits d’ordre religieux».

A l’issue des échanges, les sept commissions de travail qui avaient été formées pour débattre des différentes questions qui préoccupent ces acteurs religieux, dans le cadre du rayonnement de l’Islam en Guinée, ont fait  des recommandations.  Le Secrétaire Général aux  Affaires Réligieuses a ensuite plaidé pour leur application, et le Premier ministre a promis d’en discuter avec les membres du gouvernement. Les participants demandent surtout, une prise en charge pour les imams préfectoraux; et la dynamisation des foyers coraniques et cercles d’apprentissage  du saint Coran dans les mosquées. Ils  demandent également la promotion des écoles  franco-arabes, le renforcer l’éducation de la jeunesse et une  loi sur  le renforcement de la promotion de  la  Zakat et la création du Waqf  sur l’ensemble du territoire national.

Les participants ont aussi invité  les autorités compétentes à

  • Interdire l’importation, la  commercialisation et la promotion de l’alcool, de la drogue et des stupéfiants;
  • Interdire les mariages précoces  par des sanctions pérennes;
  • Lutter contre toutes les  formes de violences faites aux femmes;
  • Lutter contre l’exploitation faite aux enfants dans les différentes écoles coraniques ou tout autre centre d’apprentissage du coran;

La formation des leaders religieux aussi a été au centre des débats.

Les délégués ont plaidé pour la démultiplication de la formation des imams, afin que les leaders religieux puissent promouvoir la paix, la tolérance et l’amour du prochain.

Les plaidoyer du  Secrétaire Général aux Affaires Religieuses, auprès du gouvenement pour la prise en compte de ces recommandations.

Dans son discours qu’il a prononcé à cette occasion de clôture de l’édition 2016, Elhadj Abdoul Karim Dioubaté, a lancé un appel  aux  autorités pour application des recommandations issues de cette conférence. Ces différents points, selon lui, constituent  le socle d’une collaboration objective entre la démocratie et l’islam.

La première réaction du gouvernement à travers le Premier ministre

Présent à cette cérémonie de clôture, le Premier ministre , Mamady  Youla, a  indiqué de telles rencontres  donnent l’opportunité  à  tous  les  imams de la Guinée de se retrouver  pour discuter des problèmes  qui minent  l’islam pour en trouver solution et redonner une belle image a cette religion de tolérance de paix de fraternité et de l’amour du prochain

Il  a rassuré   les participants  de la prise en compte de leurs recommandations. Mamady Youla y est allé tout de même avec prudence. Car, il n’a pas manqué de dire  qu’il les soumettra à son équipe pour un débat fructueux  avant validation.

C’est par des prières et bénédictions  faites pour la paix et l’union entre les guinéens, et la distribution des exemplaires du  coran offerts par le royaume saoudien aux différents  imams, que cette quatrième conférence islamique nationale a pris fin.

Bouka Barry

Tel :620 56 85 85

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top