A LA UNE

Prix du carburant : Mamady Mansaré réagit à la « provocation » du Premier ministre

mamadou_mansaréPour la première fois depuis sa nomination à la tête du gouvernement guinéen, Mamady Youla était face à la presse jeudi 12 mai 2016 dans un complexe hôtelier de Conakry.

Parmi les points abordés par le chef du gouvernement, figurait la question de la baisse du prix du carburant, un des points inscrits sur la plateforme revendicative du syndicat lors de la dernière grève générale, il y’a plus de deux mois. Sur ce sujet, Mamady Youla s’est montré explicite. «Le gouvernement guinéen n’a pris aucun engagement dans ce sens», dit-il.

Cette sortie du Premier ministre a fait réagir le mouvement syndical guinéen notamment la Confédération Nationale des Travailleurs de Guinée (CNTG). Mamady Mansaré, porte-parole de cette centrale syndicale, a été joint au téléphone par la rédaction de mosaiqueguinee, ce vendredi 13 mai 2016.

Selon lui, le syndicat attend la date du 18 mai 2016 marquant le 90 eme jour depuis la signature du protocole d’accord tripartite (syndicat, patronat et gouvernement) sous l’égide du bureau de l’Assemblée Nationale. « Si après le 18 (mai 2016 Ndlr), les parties ne se retrouvent pas et conviennent d’un prix qui sera inférieur à huit mille  francs (8000 fg), nous tirerons toutes les conséquences que la loi nous confère », a indiqué Mamady Mansaré qui n’exclut pas un nouvel appel à la grève dans les semaines à venir.

Suite à ces propos scandaleux  du Premier ministre, selon notre interlocuteurs, des responsables syndicaux ont aussitôt rencontré le ministre de la Fonction Publique et celui du Travail. Mais la rencontre avec ces deux ministres n’a pas été concluante et Mamady Mansaré exige désormais de rencontrer Mamady Youla «pour trancher de façon définitive».

Bangaly Kourouma

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top