A LA UNE

Environ 1 milliard pour introniser le Kountigui de la Basse Guinée : « On n’a pas eu de la contribution de l’Etat », dixit Amirou Conté

IMG_20160513_184634Alors que beaucoup parlent d’une forte implication financière du chef de l’Etat, Alpha Condé, dans l’organisation de la cérémonie d’intronisation du Kountigui de la Basse Guinée, en cours à Kindia,  Mohamed Amirou Conté, ancien ministre de la Culture, président de la commission centrale de cette cérémonie, soutient le contraire. Il a abordé cette question délicate, devant les ministres Kabélè et Makalé Camara, et d’autres hauts responsables, au cours d’une réunion des cadres de la région naturelle de la Basse Guinée, tenue ce vendredi 13 mai 2016, à l’Ecole Normale des Instituteurs (ENI) de Kindia. Au sortir de cette rencontre, Mohamed Amirou Conté a accordé une interview à l’envoyé spécial de mosaiqueguinee.

Lisez !

Mosaiqueguinee.com : Monsieur le Ministre, tout à l’heure, je vous ai entendu dire que l’argent qui sert à l’organisation de cet évènement ne vient pas du chef de l’Etat, qu’avez-vous voulu dire exactement ?

Amirou Conté: Non, parce que ce sont les cadres de la Basse Guinée qui ont contribué. la Commission centrale a constitué une commission pour la recherche de financement. C’est cette commission qui a ciblé les cadres, et elle a écrit à un certain nombre de cadres de la Basse Guinée.  Ce sont ces cadres là qui ont pu apporter leurs contributions pour que l’évènement se passe. On n’a pas eu de la contribution de l’Etat, comme je l’ai dit.

Mosaiqueguinee.com : Mais il se dit aussi qu’un cadre a détourné une somme de plusieurs millions, offerte par  le chef de l’Etat, et destinée à l’organisation de cette cérémonie. Qu’en est il ?

Amirou Conté: Nous n’avons pas cette information au niveau de la commission centrale. Les personnes qui étaient chargées d’aller rechercher le financement, nous faisaient le compte-rendu tous les jours.

Mosaiqueguinee.com : Pourriez-vous nous citer les noms des personnes chargées de faire la collecte ?

Amirou Conté: Il y a Hadja Naye Diaye, Anne Marie Koivogui, Yankress Keita, Madame Kaba, je crois que ce sont ces cinq personnes là qui étaient chargées d’aller chercher le financement pour l’organisation de cette cérémonie.

Mosaiqueguinee.com : Combien coûte cet évènement ?

Amirou Conté: Je ne peux pas vous le dire. Les contributions venaient au compte-goutte, donc c’est après l’événement qu’on peux voir effectivement. Notre budget avoisinait un (1) milliard.

Mosaiqueguinee.com : C’est ce qui était prévu, un milliard ?

Amirou Conté: Oui, mais on n’a pas eu ça, on n’a pas même eu peut être 60 pour cent du budget. On a pu quand même recadré des prévisions de dépense qui ont été supprimées pour que l’événement se passe.

Mosaiqueguinee.com : Aujourd’hui, quelle impression avez-vous ?

Amirou Conté: De très bonnes impressions, par ce que le plus gros du travail c’était la lecture su Coran qui a regroupé plus de trois cent à quatre cent imams de la Basse Guinée à Kindia. Et nous venons de terminer la deuxième grande activité qui est la réunion des cadres. Demain nous allons introniser le Kountigui.

Mosaiqueguinee.com : Pourquoi cette réunion des cadres de la Basse Guinée ?

Amirou Conté: C’est pour que les cadres de la Basse Guinée commencent à se retrouver. Avant les élections il y a eu une tentative de rencontre des cadres, qui était vraiment fructueuse. Mais après les élections il y a quand même un ralenti. Je pense qu’aujourd’hui, on a relancé et j’espère que les cadres qui sont dans le gouvernement, et les députés, vont organiser quand même des rencontres à Conakry et même dans les préfectures.

Mosaiqueguinee.com : Quel message avez-vous pour ceux qui pensent qu’El hadj Sékhouna n’est pas le mieux indiqué pour être le Kountigui de la Basse Côte?

Amirou Conté: Vous savez, le Kountigui n’est pas choisi par n’importe qui, il est choisi par les sages, et ce sont les sages qui l’ont choisi. Et quand les sages disent nous c’est El hadj Sekhouna que nous avons choisi, je pense que nous devons rester derrière cela.

Interview réalisée en exclusivité, par Thierno Amadou Camara, envoyé special de mosaiqueguinee.com

622 10 43 78

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top