Actualités

Ce 16 Mai, deadline fixé par le cabinet d’avocats de Luis Fernandez, aux autorités sportives guinéennes  

luis_fernandezOn en sait un peu plus sur le contenu de la lettre du cabinet d’avocats agissant au nom de celui, qui du moins officiellement, est jusqu’à une démission officialisée, sélectionneur de la Guinée.

Le cabinet pointe ce qu’il qualifie de ‘’graves manquements’’ dans le respect des termes de la collaboration, entre Luiz Fernandez et son employeur, le ministère guinéen des sports.

Des ‘’manquements’’ aux yeux du cabinet, suffisants pour qu’il considère que le contrat qui lie Fernandez à l’Etat guinéen, représenté par le ministère des sports, comme rompu.

En réalité, à propos de ces ‘’manquements’’, de quoi s’agit-il ?

Deux raisons fondamentales et une troisième plutôt anecdotique, ont été adressées par les conseils du franco-basque :

Primo : Le retard dans le paiement du salaire : Qui est versé trimestriellement. C’est au 08 Avril dernier, alors qu’il est censé percevoir son salaire au tout début de chaque trimestre, que le cabinet d’avocats défendant les intérêts de Luis, a écrit une première fois, pour se plaindre et menacer.

-Deuxio : La question du quitus fiscal. Jusqu’à ce jour, les conseils de Fernandez, constatent que la Guinée, n’a toujours pas libéré ce document à Luis, ce qui l’expose au paiement de gros impôts dans son pays, la France.

-Tertio : La question de la prise en charge de certains éléments de l’encadrement de Luis, sur le plan du transport.

Le cabinet aurait pointé le fait que régulièrement, il est arrivé que ce soit Luis ou ses collaborateurs, qui achète ou s’achètent les billets de voyage, sans qu’ils se fassent remboursés.

En définitive, le cabinet d’avocats de Luis, aurait fixé à la Guinée, le deadline de ce lundi 16 Mai, pour réagir à son courrier, sous peine de considérer le contrat qui lie Fernandez au ministère des sports, rompu.

A partir de là, il est prévu que Fernandez lui-même, sorte de son silence.

Faut-il craindre un bras de fer judiciaire entre les deux parties ? Tout porte à croire qu’on s’achemine vers un tel scénario…

Bouba

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top