A LA UNE

Affaire Luis Fernandez : Le jeu de tric trac entre le français et les autorités sportives  

Luis FERNANDEZ - 20.09.2013 - Saint Etienne / Toulouse - 6e journee de Ligue 1 Photo : Jean Paul Thomas / Icon Sport

Luis FERNANDEZ – 20.09.2013 – Saint Etienne / Toulouse – 6e journee de Ligue 1
Photo : Jean Paul Thomas / Icon Sport

A 20 jours d’un match bigrement décisif contre le Swazi à Mbabane, c’est une affaire dont la Guinée, aurait bien aimé se passer, au moins jusqu’à après.

Mais, Luis Fernandez et ceux qui tirent les ficelles de cette agitation, quoiqu’on dise préjudiciable à la sérénité dont a pays notre pays pour aller négocier ce cap crucial, en ont décidé autrement, avec le dessein sordide, de gâcher la fin de la campagne éliminatoire de l’équipe guinéenne, rarement en aussi très mauvaise posture.

Une certitude se dégage cependant du brouillard épais du jeu de tric trac auquel se livrent le franco-basque et les autorités sportives, c’est le fait que c’est sûr désormais que Luis Fernandez, démissionnera.

Au bout du ping-pong en cours, il partira de la Guinée. Donc, la certitude, sauf un renversement de la situation de dernière minute, ce n’est pas lui qui sera sur le banc du Syli au Swaziland.

Mêmes les autorités sportives de la Guinée, intègrent cette perspective désormais et devraient normalement avoir un plan B sous la main.

Aux dernières nouvelles, Luis Fernandez, a rencontré lundi à Paris, les trois premiers dirigeants du Comité de normalisation de la Feguifoot, de retour de Mexico.

Selon nos informations, il se serait engagé à rédiger et à faire parvenir dans les brefs délais sa lettre de démission aux autorités sportives guinéennes.

Mais à quelles conditions ? C’est là le chiendent ! Puisque le cabinet d’avocats agissant au nom du français, veut mettre en avant des soi-disant manquements dans l’exécution du contrat qui liait leur client à la Guinée, et partant mettre celle-ci face au paiement de montants importants.

A suivre !

Bouba

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top