Actualités

Face à la presse, Cellou Dalein revient sur le cas de son défunt garde-corps

Cellou confRevenant d’une tournée qu’il a faite à Dakar et en Europe, le chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG, a animé une conférence de presse ce mardi 17 mai 2016, au QG de son parti, situé à Hamadallaye CBG.

Le principal sujet évoqué lors de cette rencontre avec les médias, était la mort d’un garde-corps du leader de l’UFDG, qui était détenu  dans le cadre de la procédure judiciaire relative à la mort du journaliste Mohamed Koula Diallo aux abord du siège de l’UFDG. Le défunt sera inhumé jeudi prochain, avec une grande mobilisation que  Cellou Dalein Diallo compte faire à cette occasion.

Dans son discours introductif, le leader de l’UFDG a ouvertement cité le ministre de la Justice et les juges en charge du dossier. Il accuse ces derniers d’être les responsables de la mort de son garde-corps.

Cellou Dalein Diallo estime que la mort de Mamamadou Saidou Bah est due au rejet de la requête de mise en liberté provisoire en faveur des détenus, visant à permettre aux trois gardes de l’UFDG de bénéficier de soins adéquats. « C’est neuf jours après l’introduction de la demande qu’une ordonnance d’hospitalisation a été délivrée par les juges », déplore Cellou Dalein Diallo qui considère par ailleurs que Mamadou Saidou Diallo est mort en prison.

Toujours dans le cadre de ce dossier, des responsables et députés de l’UFDG se rendront demain mercredi 18 mai chez le ministre Cheik Sacko.

Selon le président de l’UFDG, cette délégation se rend chez le ministre de la justice pour exprimer leur inquiétude et leur indignation face à ce que Cellou qualifie de « répression de la part de la justice ».

Bangaly Kourouma

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top