Actualités

Moriah Conté : Ce recteur dont se souviendra toujours l’université Julus N’Yéré de Kankan

image

Ibrahima Moriah CONTE est docteur, maître de conférences en Mathématiques et Chevalier de l’Ordre International des Palmes académiques du Cames. L’homme a été pendant plus d’une décennie Directeur National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique avant d’être promu Recteur de façon successive dans les Universités Julius Nyerere de Kankan et Gamal Abdel Nasser de Conakry. Il a en outre fait plusieurs publications dans des revues scientifiques nationales et internationales. C’est une ressource très rare au niveau du département en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.
En effet, le passage de Dr Moriah CONTE à la tête de l’université Julius Nyerere de Kankan a été à la fois bonheur et succès pour cette institution. En croire la quasi-totalité des enseignant-chercheurs et anciens étudiants de cette université, l’homme a institué et soutenu de grandes innovations et reformes ayant engendré d’indiscutables résultats probants et positifs.
L’on ne saurait citer avec exactitude tous les chantiers ouverts par Dr CONTE à Kankan. Cependant, en toute objectivité, l’on pourrait rappeler quelques uns qui demeurent encore visibles sur le terrain.
Sur le plan de la coopération interuniversitaire par exemple, il a d’une part ouvert et formalisé certains axes de coopération, tout comme il a redynamisé d’autres. On peut citer entre-autres : les axes Kankan-Bamako, Kankan-Dakar, Kankan-France :(Paris, Toulouse, Bordeaux…). Ceci a favorisé de multiples échanges d’expériences et a abouti à l’inscription de plusieurs Enseignant-chercheurs de l’Université Julius Nyerere de Kankan en formation postuniversitaire (Master et Doctorat). Tout cela a été facilité grâce à l’implication et l’appui technique d’un certain nombre de cadres compétents, exemplaires et intègres comme Dr Mamoudou DIOUBATE, Chef service Relations Extérieures et Coopération Universitaire, expert sociologue et consultant international. La probité morale et l’expertise professionnelle de ce grand sociologue, ancien Secrétaire Général de ladite université font l’unanimité dans cet univers. C’est un administrateur de haut niveau. Il est aujourd’hui en mission de travail au compte de l’Université de Kankan à l’OMS dans la région forestière dans le cadre de la lutte contre Ebola. Un autre collaborateur fidele de Dr Moriah CONTE est bien le Pr Mamadou Samba BARRY, Vice Recteur chargé de la Recherche, consultant international, Chevalier de l’Ordre International des Palmes académiques du Cames, grand chercheur et travailleur aguerri.
Concernant le développement des infrastructures, c’est en son temps que des infrastructures comme l’amphi M’Bemba et la médiathèque universitaire sont sortis de terre. La résidence universitaire, communément appelée UNI-HOTEL s’est vue agrandie et rénovée. Après lui, ces projets de construction sont restés inachevés et statiques. A cela s’ajoute le projet d’extension de l’université sur le site de Bordeaux dans la banlieue de Nabaya.Mieux, c’est lui qui a eu l’intelligence de baptiser tous les bâtiments administratifs de l’université Julius Nyerere de Kankan.
Sur le plan de l’animation scientifique et culturelle, on peut citer des veillées littéraires, une semaine culturelle universitaire qui a regroupé à Kankan des chercheurs pluridisciplinaires de haut niveau, venus des grandes universités de la sous région. Ce conclave a abouti à une excursion scientifique sur le SOSSO BALLA qui a conduit ces scientifiques à Niagassola. Cela fut managé par un autre grand homme de lettres et écrivain expérimenté, en l’occurrence, Dr Mamadou KOUYATE, Chef du Département des Lettres Modernes. De surcroit, un projet de création à l’UJNK d’un Centre d’Etudes Mandingue a été envisagé et l’arrêté de création avait été signé par le Ministre d’alors. Au bout du rouleau, cette décision est restée lettre morte dans les tiroirs lorsque Dr Moriah a quitté. Et ce, nonobstant de gros efforts consentis pour la création effective de ce projet par son porteur, Dr Adrien Koffa KAMANO, Doyen de la Faculté des Sciences Sociales, un autre haut commis de l’administration Universitaire.
En outre, la troupe théâtrale de l’Université, la Cellule d’Animation Culturelle et Scientifique, la Presse Universitaire et les groupes d’étudiants artistes comme : Hip-Hop accademy, Damaro X, Puissance Mandingue et Zéro fauté étaient soutenus et encouragés.
Sur le plan administratif, les dossiers administratifs étaient tous à jour, les cérémonies de remises de diplômes se faisaient à temps et dans les règles de l’art. C’est en ce temps qu’une véritable politique de promotion des jeunes cadres a été instituée.
Sur le plan social, l’homme est irréprochable. Il était toujours au chevet des enseignant-chercheurs malades, il a renforcé la politique de prise en charge des étudiants qui tombaient malades à travers la direction générale de l’hôpital Régional de Kankan.
S’agissant de la promotion féminine, c’est pendant ce temps que le Comité Genre et Equité a été crée. Ce service, à l’instar des autres institutions d’enseignement supérieur travaille même de nos jours dans le cadre de la promotion et de la protection des filles et femmes. A cause de toutes ces réalisations l’on peut affirmer sans risque de se tromper que Dr Ibrahima Moriah CONTE est le seul Recteur ayant emboité le pas à Dr Seydouba COSA CAMARA qui a aussi fait ses preuves dans cette institution.
En tout état de cause, notons qu’à cause des clivages, des conflits d’intérêt et des incompatibilités d’humeur on a de nos jours, jeter à l’eau tous ces acquis laissé par Docteur Moriah CONTE. Ces acquis ont cédé la place à un système de haine et de réseau interpersonnel régi et orienté vers les considérations subjectives, ethniques et irrationnelles.
Face à cette situation inquiétante, l’on pourrait se poser une seule question : quel avenir pour l’université Julius Nyerere de Kankan qui pourtant s’était classée première des Institutions d’Enseignement Supérieur lors de la dernière évaluation?

Moussa Tatakourou Diawara
622477008

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. Kairaba Diaby

    18 mai 2016 at 16 h 16 min

    Mon frère à vous lire on ne peut faire la différence entre le bon et le meilleur de tous les noms cités.Ils sont tous des grands commis des surdoués dans leur domaine .
    Arrêté de faire la promotion pour des gens qui ne méritent pas .De tout ce que vous avez énuméré comme réalisation ou acquis ils ont été nommés pour ça et pas pour autre chose
    J’étais étudiant à kankan de 1999 à 2003 si on peut attribuer quelque chose à une personne en ce qui concerne ujnk c’est à saidouba cosa Camara et pas une autre personne.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top