A LA UNE

Cellou Dalein se plaint : On nous violente, on nous triche, on nous humilie !

IMG_20160521_131753La mort de Mamadou Saïdou Bah, ce garde-corps de Cellou Dalein Diallo, décédé en situation de détention, a occupé une place de choix dans les différentes interventions, notamment celle du leader du parti,  lors de l’assemblée générale ordinaire de ce samedi 21 mai 2016.

« Lorsqu’on a posé la question à Alpha Condé, lors de sa conférence, il s’est mis à rire lorsqu’on a parlé de la mort de  Saïdou, au lieu de faire semblant de sévir contre les responsables de cette mort qui est un crime. Cette irresponsabilité, cette complicité perceptible, nous ne pouvons plus l’accepter », a déclaré Céllou Dalein Diallo, président de l’UFDG. 

Poursuivant son intervention, il s’est plaint aussi de la détention de plusieurs  responsables et militants de son parti, par un régime, selon lui, déterminé à régler les comptes de cette principale formation politique d’opposition dont le seul crime serait de s’être opposée à la mauvaise gouvernance.

Des militants du parti, réunis en association, ont d’ailleurs présenté une somme symbolique, mobilisée pour la famille du défunt et pour les autres agents de la garde rapprochée de Cellou, qui sont en prison.

Nous y reviendrons !

Thierno Amadou Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top