Actualités

Projets de loi sur le code pénal et le code de procédure pénale : les craintes d’un collectif de 32 ONG

dhUn collectif d’ONG de défense des droits de l’homme, a animé une conférence ce lundi 23 mai 2016 à la maison de la presse, située à Coleyah.

L’objectif de ce collectif de trente-deux (32) organisations non gouvernementales de défense des droits de l’homme, est d’attirer l’attention des autorités, notamment les parlementaires, sur plusieurs projets de loi. Ledit collectif voudrait que ces projets de loi, une fois adoptés, soient plutôt de nature à améliorer le respect des droits de l’homme, et non le contraire.

A en croire ces ONG, depuis cinq (5) mois, elles sont sur le terrain et sont parvenues à publier une analyse juridique sur certains projets de loi comme le code pénal, et le code de procédure pénale.

Ce collectif invite aussi les députés à harmoniser les textes guinéens avec les instruments juridiques internationaux et régionaux, relatifs aux droits de l’homme.

Certes, la Guinée est en voie de devenir le 19 ème pays africain à abolir la peine de mort mais, « ces avancées majeures ne doivent pas être affaiblies par des dispositions qui constitueraient des réelles menaces pour la liberté d’expression et du rassemblement pacifique », a indiqué François Patuel, chercheur sur l’Afrique de l’ouest pour Amenesty international.

Ce collectif entend interpeler l’Assemblée nationale pour obtenir l’abandon des sanctions à l’encontre des hommes de médias qui seraient poursuivis pour « offense aux personnalités ».

Chose qui ne sera pas facile « mais nous demanderons cela », a souligné un des membres de ce collectif d’ONG. Il dit compter sur l’apport de la presse pour une meilleure vulgarisation de leur message.

Bangaly Kourouma

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top