Actualités

Siguiri : Face aux tensions persistantes, l’Etat renonce à installer de nouvelles délégations spéciales  

siguiriOn l’a appris dimanche soir, il n’y aura pas de nouvelles délégations spéciales aussi bien dans la commune urbaine que dans sept autres communes rurales de Siguiri.

L’Etat a décidé enfin de renoncer à  installer ces nouvelles délégations spéciales, après plusieurs tentatives infructueuses.

La raison est simple, l’installation de celles-ci, notamment celle de la commune urbaine, donc à Siguiri-ville, pourrait porter un coup sérieux à la paix et à la quiétude sociale dans une ville assez rouspéteuse.

Ces derniers jours, le préfet El Hadj Ibrahima Kalil Keita, a tenté, en vain, d’installer la nouvelle équipe de la délégation spéciale, celle censée prendre la place de l’équipe dirigée par le maire sortant Aboubacar Traoré.

Vendredi, une bagarre rangée a opposé les partisans de ce dernier à des opposants à son maintien.

Pourtant, cette fois-ci, le ministre Bouréma Condé, semblait bien déterminé à faire appliquer enfin, un pan important de l’accord politique du 20 Août 2015, à Siguiri, ceci près de dix mois après que de nouvelles délégations spéciales, aient été installées dans 120 des 128 communes urbaines et rurales du pays, qui étaient concernées par cet accord.

Il avait donné des consignes claires au gouverneur Nawa Damey, dans ce sens. Lequel à son tour, les avait répercutées au préfet Ibrahima Kalil à Siguiri.

Celui-ci, semblait à son tour, décidé à passer à l’acte ce lundi, c’est-à-dire, installer la nouvelle équipe de la délégation spéciale, en dépit de vives tensions qui couvaient sous la cendre.

Selon nos informations, les partisans du maire Traoré, auraient juré d’incendier le domicile du préfet et chasser toute sa famille, si jamais il tentait de procéder à l’installation de la nouvelle équipe ce lundi.

C’est certainement pour parer à toutes ces velléités, que l’autorité au plus haut niveau, a pris la décision, de sursoir à toute installation de délégations spéciales à Siguiri.

Aux dernières nouvelles, on apprend qu’au-delà de tout, la composition de la nouvelle équipe de la délégation spéciale, avec à sa tête un certain Magassouba qui aurait un passé pas très apprécié, est contestée.

La liste, aurait été établie par le député uninominal Sékou Savané. Le camp de celui-ci, semble le plus grand perdant dans cette affaire.

Demba Sidicki

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top