Actualités

A propos du débat autour d’un 3ème mandat : la société civile s’interroge sur les intentions du Président et affirme qu’un tel projet est sans issu (PCUD)  

Sano-P-620x400La conférence de presse donnée le dimanche 15 mai dernier par le Président de la République retient particulièrement l’attention de l’opinion publique sur trois questions :

1- Le rapport récemment publié par ‘’Global Witness’’ une ONG de renommée internationale, sur les conditions d’octroi du permis d’exploitation de minerai à la société ‘’Sable Mining’’ et l’implication présumée de deux personnalités suspectées de corruption dans cette affaire dont le fils du Président.

2- La négation par le Premier Ministre de l’engagement pris par le Gouvernement dans le cadre de l’accord signé le 19 février 2016 avec le syndicat et le patronat sur la baisse du prix du carburant.

3- L’éventualité d’une révision constitutionnelle pour se maintenir au pouvoir comme certains de ses collègues.

Par rapport aux réponses données, la société civile guinéenne relève deux enseignements majeurs :

Premièrement le Président de la République voudrait jouer à la transparence dans l’affaire de ‘’Sable Mining’’ et à l’apaisement pour la négociation sur la revue du prix du carburant à la pompe.

a- Dans le premier cas, il annonce la décision du Gouvernement de saisir la justice guinéenne. La société civile prend acte de la décision du Gouvernement d’ouvrir une enquête judiciaire en vue de la manifestation de la vérité dans l’affaire ‘’Sable Mining’’. Elle apporte son soutien à ‘’Global Witness’’ et l’exhorte à poursuivre son combat pour la transparence dans le secteur minier en Guinée et en Afrique.

Maintenant Il revient à la justice guinéenne de relever le défi de son indépendance comme vient de le faire son homologue de France dans l’affaire du Port Autonome de Conakry avec la société Bolloré ; et à la société civile d’assurer la veille et le suivi de ces dossiers en vue de la manifestation de la vérité.

b- Dans le second cas le Président de la République a déclaré que les termes du Protocole d’accord du 19 février 2016 liant le Gouvernement aux Syndicats seront respectés. La société civile salue cette précision et appelle Gouvernement et Syndicats au strict respect des dispositions du Protocole d’accord qui prévoient  effectivement la réduction du prix du carburant à la pompe, en lien avec le maintien du cours du baril du carburant en dessous de 57 $ sur le marché international.

Réduire le prix de carburant, ne serait que justice aux populations guinéennes qui attendent vivement ce geste de la part du gouvernement. Dans l’impossible, les deux parties doivent en donner les explications aux populations.

Deuxièmement, la réponse donnée à la question qui faisait référence à une éventuelle révision de la constitution pour un 3ème mandat : la société civile s’interroge sur les intentions du Président et affirme qu’un tel projet est sans issu.

La société civile guinéenne rejette sans équivoque toute velléité de remise en cause des acquis de notre démocratie en construction et met en garde les vendeurs d’illusions qui semblent confondre les temps et les lieux. Le Président de la République qui a juré par deux fois devant le Peuple de respecter et de faire respecter la Constitution doit honorer son engagement solennel.

En considérant que le ton d’une possible crise est déjà donné, la société civile guinéenne en appelle à la vigilance, à la disponibilité et à la détermination de tous les acteurs de tous les secteurs pour que nul ne touche à notre constitution pour pérenniser un pouvoir.

Elle demande aux institutions de la République le moment venu de résister aux intrigues et au charme des illusionnistes pour préserver la démocratie.

Elle invite les Gouvernements des Pays amis de la Guinée et la communauté internationale à prendre dès maintenant les dispositions préventives nécessaires à garantir une succession convenable le 21 Décembre 2020.

Conakry, le 23 Mai 2016

A PROPOS DE LA PCUD

La Plateforme nationale des Citoyens Unis pour le Développement (PCUD) est l’organisation de la société civile, indépendante et regroupant près de trois cent organisations dont entre autres : Des

Centrales syndicales, des organisations paysannes de Guinée, la Coalition des Organisations de Défense des Droits de l’Homme, des Ordres et organisations professionnelles, des organisations d’éleveurs, le

Réseau National des Communicateurs Traditionnels, le Réseau des Femmes Africaines Ministres et

Parlementaires de Guinée, des Réseaux d’organisations de jeunes et femmes, des ONG de développement, des associations humanitaires, des associations de journalistes, des associations guinéennes à l’étranger, des universitaires, etc.

Phone: 664 565 904 – 669 281 728 / Email: pcudguinee@hotmail.fr

Site Web: www.societecivileguineenne.org; Facebook: https://www.facebook.com/pcudguinee

Twitter: @pcudguinee

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top