Actualités

Le vaccin russe sera utilisé pour lutter contre le virus Ebola en Afrique de l’Ouest

min_santLe ministre guinéen de la santé Abdouramane Diallo a chaleureusement remercié le gouvernement russe pour son aide dans la lutte contre la maladie à virus Ebola. Qualifiant la production du vaccin russe contre le virus Ebola comme une preuve de plus d’aide qu’on apporte à son pays. Il a fait cette déclaration lundi à la faveur de la tenue au Palais des Nations à Genève d’une « Table ronde » sur « Le vaccin russe contre le virus Ebola : perspectives d’une action commune ».

« Je voudrais remercier la Fédération de Russie qui est restée aux côtés de la Guinée aux premières heures de son indépendance. Le vaccin dont-on parle aujourd’hui, est une fois encore une preuve d’aide de la Fédération de Russie à la Guinée. Mon gouvernement restera un partenaire actif de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de tous les partenaires, y compris la Russie, soutiendra toutes les initiatives de production du vaccin, de médicaments et des tests de diagnostics dans le respect de l’éthique.

A cette table ronde organisée sur les lieux de l’ouverture le lundi de la 69e session de l’assemblée mondiale de la santé, ont pris part le vice-ministre russe de la santé Serguei Kraevoi, le directeur général de l’OMS Margaret Chan, les représentants des pays membres de l’OMS et la communauté scientifique.

La présentation du vaccin  » Gam Evac Combi  » produit à l’institut scientifique de recherche en épidémiologie et microbiologie Gamaleya a été animée par le directeur général de ce centre, académicien de l’Académie des sciences de Russie (RAN), le professeur Alexandre Ginzbourg et le docteur des sciences biologiques qui a dirigé les essais de l’élaboration de ce vaccin Denis Lagounov .

La Russie et la Guinée sont parvenues à une compréhension mutuelle pour le début d’utilisation du vaccin Russe contre le virus Ebola « Gam Evac Combi ». C’est une déclaration du vice-ministre Russe de la santé Serguei Kraevoi à l’agence Russe d’information Itar-Tass. Cet accord a été convenu pendant la 69ème session de l’Assemblée mondiale de la Santé qui a ouvert ses travaux le 23 Mai 2016 à Genève.

A l’occasion de l’ouverture des travaux de cette session, le Président de la République de Guinée Alpha Condé dont le pays a été durement affecté par le virus Ebola a, à travers une vidéocommunication, salué les efforts des uns et des autres en ces termes : « Je voudrais par ma voix, vous transmettre les remerciements de mon peuple pour le soutien de la communauté internationale à la riposte contre la maladie à virus Ebola qui a été à l’origine de l’épidémie qui a freiné le développement de mon pays dans tous les secteurs, particulièrement le secteur socio- économique. C’est pour moi un grand espoir de constater que les premiers résultats des recherches initiées ont contribué au contrôle de cette épidémie dans notre sous-région, particulièrement la Guinée ».

Cette rencontre au niveau international a permis à la Guinée de parvenir à un accord avec la Russie portant sur le début d’utilisation du nouveau vaccin Russe en Guinée.

« Hier, nous sommes parvenus à un accord officiel avec la République de Guinée pour le début d’utilisation du vaccin après l’enregistrement. Il se fera en deux étape : la première étape concernera 200 personnes et la deuxième étape 1800 personnes, soit au total 2000 personnes  » a précisé Serguei Kraevoi, le vice-ministre Russe de la Santé.

L’utilisation du vaccin Russe contre le virus Ebola se fera au centre de recherche en épidémiologie-Microbiologie et de soins médicaux (CREMS) à Kindia. Ce centre qui va servir de cadre à cette utilisation du vaccin est une réalisation de Rusal, le plus grand employeur Russe en Guinée. Coût d’investissement plus de $10 millions. Encore $3 Millions ont été investi pour la quarantaine.

«Actuellement, ce centre qui est spécialisé en prévention infectieuse et les maladies les plus dangereuses, également le diagnostic, le traitement et la prophylaxie est la seule structure sanitaire moderne   pour la lutte contre le virus Ebola en Afrique de l’Ouest », a informé le service de presse de la société Rusal.

Le centre compte 62 lits avec une possibilité de doublement de cette capacité, section de soins intensifs, section de plasmaphérèse (Transfusion sanguine), le laboratoire biochimique, le laboratoire de diagnostic mobile avec une équipe de spécialistes Russes en épidémiologie de Rospotrebnadzor, la morgue avec une chambre froide. Dans la zone propre du centre médical existe un forage pour fournir l’eau potable, un groupe électrogène pour assurer la desserte en électricité, un endroit pour le personnel, un dépôt de médicaments et les bureaux des médecins.

Le vaccin russe combiné contre le virus Ebola  » Gam Evac Combi » a été produit à Moscou, à l’institut scientifique de recherche en épidémiologie et microbiologie Gamaléa sur instruction directe du président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine. La présentation officielle de ce médicament a eu lieu au mois de janvier de cette année. Ce vaccin est spécifique du fait qu’il produit chez l’homme une longue immunité et n’entraine pas d’effets secondaires particuliers. Le nouveau vaccin apparait comme efficace s’il est conservé dans un endroit d’une température de 20 degré, mais actuellement un produit est en préparation qui sera aussi efficace quand il est conservé dans une température de   +4 degré. Le vaccin russe est l’unique enregistré au niveau national comme médicament contre Ebola.

La deuxième présentation du vaccin Russe  » Gam Evac Combi » a eu lieu ce lundi dans le cadre de la 69e session de l’assemblée générale de l’organisation mondiale de la santé qui se tient à Genève du 23 au 28 Mai 2016.

« Je voudrais remercier le gouvernement Russe et d’autres pays qui travaillent sans relâche sur le vaccin contre Ebola. Déjà, il existe des résultats de recherche clinique positifs. Je voudrais donc vous exhorter à poursuivre vos efforts. Nous devons être prêts à une apparition du virus Ebola dans le futur. Plus de 20 pays ont souffert de maladie à virus Ebola. Votre travail va nous aider dans l’avenir », a déclaré lors de la présentation du vaccin, Dr. Margaret Chan, le directeur Général de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Selon les statistiques de l’Organisation Mondiale de la santé, les résultats de cette épidémie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest font état de plus de 28 600 personnes affectées, et plus de 11 300 personnes ont trouvé la mort. La majorité des victimes sont issus des trois pays les plus touchés (la Guinée, la Sierra Léone et le Libéria).

Source: Itar-Tass

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top