Actualités

Ancienne mosquée de Fatako : « Oui, j’assume, c’est moi qui ai introduit les porteurs du projet auprès du président », dixit Bah Ousmane  

1bah OusmneSon nom était cité comme étant l’un des grands soutiens des porteurs du projet de reconstruction de l’ancienne mosquée de Fatako, et par conséquent, il est présenté comme l’un de ceux qui ont embarqué le président Alpha Condé, dans un projet qui est loin de requérir l’assentiment des populations bénéficiaires.

Interrogé dimanche soir par notre rédaction, M. Bah Ousmane, ministre conseiller du président de la république, président de l’UPR, un parti de la majorité au pouvoir, a reconnu le rôle qu’il a joué dans ce projet : « oui, oui, j’assume, c’est moi qui ai introduit les porteurs du projet auprès du chef de l’Etat. C’est vrai, ce n’est pas une rumeur… ».

Poursuivant, il se lâche : « que voulez-vous que l’on fasse, du moment où des gens sont venus avec leur projet, un plan à l’appui, ils ont sollicité que je les introduise, c’est ce que j’ai fait. Pour d’autres personnes, si je peux le faire, je le ferai…».

A la question de savoir s’il était au courant que ledit projet n’avait pas l’assentiment des populations bénéficiaires, Bah Ousmane oppose : « Non, ils sont venus avec des sages qui représentent au moins quatre branches de famille là-bas ».

Et quid de l’opportunité d’une telle entreprise, seulement un mois après l’inauguration du centre islamique de Fatako, une inauguration boycottée par l’Etat ? Bah Ousmane répond : « il s’agit d’une mosquée vieille de quatre siècles, les gens veulent la reconstruire, ils n’ont pas de moyens, qu’est-ce que vous voulez ? », a-t-il conclu.

 

Demba Sidicki

 

 

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. Binta balde

    30 mai 2016 at 8 h 50 min

    Mr Bah ousmane, tu a dit que tu n’est qu’un grios, mais bientôt tu va récolter ce que tu as semé.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top