A LA UNE

La mauritanienne AON s’offre un contrat de 900 millions de dollars de prébendes en Guinée : L’ancien ministre Idrissa, interpelé

IIITTTIl y a plus de six mois, nous publions un article dans lequel nous faisions part de notre indignation vis-à-vis d’un contrat à tout point de vue suicidaire pour l’Etat guinéen.

Aujourd’hui que l’occasion est offerte d’en reparler, actualité oblige, les Groupes de la Société AON, de droit mauritanien qui a bénéficié de ce contrat, sont à l’arrêt depuis des jours, faute de carburant, nous vous proposons de revenir sur ce scandale, à nulle autre pareille. Voici ce que nous écrivions. Lisez !

C’est un scandale qui n’est imaginable qu’en Guinée, au pays d’Alpha Condé.

Comme si le scandale ASPERBRAS, ne suffisait pas, avec tout ce qu’il a coûté aux caisses de l’Etat, au bas mot, plus de 144 millions de dollars, toujours pour éviter que tout cet investissement ne finisse en eau de boudin, l’Etat guinéen, a signé il y a près d’un an, un contrat avec une société mauritanienne du nom de «AON».

Un contrat qui vise à mettre enfin les groupes de la centrale thermique de 100 MGW, en état de fonctionner, et à les exploiter en fournissant et vendant de l’électricité produite à la Guinée.

Ce contrat qui désavantage la Guinée à tout point de vue, a été signé, faut-il le rappeler, par le ministre de l’Energie à l’époque, M. Idriss Thiam, au nom du gouvernement guinéen.

Ledit contrat dit que AON fournit de nouveaux équipements complémentaires, la technologie et un financement de 30 millions d’euros. La Guinée, fournit les équipements de base, les groupes (50 MGW à Tombo et 50 autres à Kipé), le carburant, l’huile et autres.

Seulement voilà, après près d’un an que ce contrat est en vigueur, et alors que la société mauritanienne n’a à ce jour réussi à mettre sur le réseau que 26 MGW, provenant de Tombo. Voici ce qu’il coûtera à la Guinée :

  • Frais de capacité : Chiffré à 100 mille dollars par mois, en raison de l’installation par AON d’équipements complémentaires ayant permis ou qui permettront de mettre les groupes en état de fonctionner.

Par an, cela coûte à la Guinée 1 million deux cent mille dollars et six (6) millions de dollars sur cinq ans.

  • Consommation de carburant : Aux dires d’experts, après tout calcul, elle se chiffre à un peu plus de 800 millions de francs guinéens par mois. Ce qui équivaudrait à peu près à 100 mille dollars par mois. Cela donne 36 millions de dollars l’an et 180 millions sur cinq ans.
  • Consommation huile : évaluée dans les mêmes proportions…

Coût de vente de l’électricité produite : Comme si tout cela ne suffisait pas, la Guinée devrait acheter à AON, au prix fort, l’électricité ainsi produite, soit à 3, 5 cent le KW…alors qu’EDG vend le courant à peine à 1 cent aux guinéens.

Le surcoût calculé, ajouté à toute la charge financière que devrait supporter la Guinée sur cinq ans, le tout cumulé s’élèverait à plus de 900 millions de dollars. C’est largement supérieur à ce que coûtera Souapiti avec ses 600 MGW à installer.

Au total, ces fameux 100 MGW d’énergie thermique seront le plus gros gâchis de la gouvernance Alpha Condé. La Guinée aura dépensé plus d’un milliard de dollars américains. Du jamais vu !

 

Aboubakri

Commentaires

commentaires

4 Commentaires

4 Comments

  1. Mamadou

    31 mai 2016 at 3 h 04 min

    Pauvre Guinee … Quand on se prétend journaliste on apprend au moins à utiliser une calculatrice . 10000 dollars pars mois x12 =1,2 millions par ans . Au lieu de raconter des bêtises contenter vous de publier la convention. Vos lecteurs st beaucoup plus intelligents que vous et sauront faire la part des choses.

    • Ibrahima

      31 mai 2016 at 6 h 24 min

      il voulait certainement dire 100 mille par JOUR ce qui fait effectivement fait 36 millions par an.

    • Bangoura

      31 mai 2016 at 7 h 31 min

      Mamadou,vous avez parfaitement raison.Sur ce site,les journalistes sont spécialistes en fiction et désinformation des faits

  2. Mosaiqueguinee.com

    31 mai 2016 at 8 h 31 min

    Bonjour à vous Mamadou, Ibrahima et Bangoura,
    Je réagis rarement aux commentaires de nos lecteurs, mais je le fais ce matin pour vous féliciter et vous remercier de votre vigilance.
    Votre remarque, mon cher Mamadou, nous a permis de vite apercevoir une erreur qui a glissé dans nos calculs, et je ne pouvais pas rester sans vous le dire.
    Sachez que nous lisons tous les jours vos commentaires et nous pensons que vous en avez pleinement le droit. C’es surtout pour cela que nous laissons à chacun la possibilité de s’exprimer !
    Merci surtout pour l’intérêt que vous accordez à ce que nous faisons.
    Wontanara !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top