Actualités

Mines: la convention du projet Dian-Dian ratifiée sur fond de scepticisme

assembleeIl était 17 heures ce lundi 30 mai 2016, lorsque tous les députés présents à l’hémicycle, excepté l’honorable Sila Bah, ont ratifié à l’unanimité, une convention minière relative à la production de bauxite et d’alumine à Dian-Dian. C’est une convention qui lie désormais les deux parties : la Guinée et la société Russki Alumini Management.

De chaudes discussions entre les députés de la mouvance et ceux de l’opposition notamment de l’UFDG, ont précédé cette adoption.

Ils étaient nombreux dans les rangs de l’opposition, à exprimer leur scepticisme concernant cette convention. Le groupe parlementaire des libéraux démocrates, piloté par Dr Fodé Oussou Fofana, n’a pas caché ses inquiétudes par rapport au respect,  des engagements signés par la partie russe.

Dr. Fodé Oussou Fofana et ses collègues, appuyés par certains députés de la mouvance, ont émis le souhait de dissocier le projet Dian-Dian à la relance de l’usine de Friguia.

Honorable Aliou Condé de l’UFDG veut que cette convention soit dotée de garantie pour obliger la société russe à honorer ses engagements.

En réponse aux inquiétudes des uns et des autres, le ministre des Mines et de la Géologie a lu un extrait d’une lettre du premier responsable de Russal aux autorités guinéennes.

Dans cette correspondance, la société russe confirme son engagement dans le cadre de l’exécution du contenu de cette convention. Selon toujours cette correspondance, la réhabilitation de l’usine de Friguia commencera en début de l’année de 2017 et une année plus tard débutera la production commerciale.

La question d’une centrale de charbon devant fournir de l’énergie pour l’usine et la ville de Fria , a été évoquée.

Plusieurs parlementaires dont Saikou Yaya Barry de l’UFR rejettent l’idée d’une centrale à charbon pour des raisons liées à la pollution de l’environnement.

Les députés ont noté aussi le manque de chronogramme précis sur l’exécution des travaux. Malgré tout, L’honorable Fodé Oussou Fofana a demandé aux députés du groupe parlementaire les libéraux démocrates de voter pour l’adoption de la convention. Mais, rappelle le député, « c’est pour l’intérêt de la population de Fria qui souffre aujourd’hui ».

Bangaly Kourouma

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top