Actualités

C’est moi le victorieux, je dis bien moi, le temps reste le meilleur juge (Par Moussa Tatakourou Diawara)

wpid-wp-1464198207126.jpgIls ont voulu me tuer à l’époque quand j’ai vu de loin l’acte d’ingratitude de leur prophète, Alpha Condé.
Mes propres parents de Kankan et de Siguiri, ont voulu me tuer à cause de celui-là que tout le monde a découvert maintenant.
Mais la plupart me rejoignent aujourd’hui, je serais aujourd’hui couché au cimetière si à l’époque, ils mettaient la main sur moi.
Si enfin, beaucoup ont fini par découvrir l’homme à travers ses propos déplacés contre nous, c’est parce qu’il se trouve aujourd’hui entouré par ses nouveaux parents, qui ne l’ont reconnu comme leur fils qu’à l’entre-deux tours de la présidentielle de 2010.
Au lieu de nous insulter en disant les cadres Malinké, il aurait été mieux, pour être clair, de citer leurs noms, devant tout le monde. Mais si vous ne les connaissez pas, demandez-moi svp !
Vous ne vous êtes pas du tout trompés, c’est bien vrai qu’il y a des cadres malinké malhonnêtes, qui venaient pousser Lansana Conté à se braquer contre leurs propres  parents,  et qui participaient à la répression contre nous chez nous.
Ils sont connus de tous et par vous-même. Alors, à quoi bon de les laisser sous le boisseau, à quoi sert de les couvrir, et ainsi insulter toute une communauté, tout un peuple, car le malinké n’est pas une ethnie mais plutôt un peuple d’après Moussa Traoré ex-président du Mali.
Je vous en cite quelques-uns, de passage : votre actuel ministre de l’administration, le fameux Bouréma Condé, votre ex ministre de la pêche et de l’hôtellerie Moussa condé Tata vieux, Sadou Keita, actuel gouverneur de Labé, Mady Kaba Camara, pour ne citer que ceux-là.
Mais et pourtant ce n’est pas ma première fois de les indexer, de leu tailler un costard dans mes plumes.
Mais ce qui grave dans vos propos, vous insulter toute communauté à cause de personnes que vous avez vous-même, nommées comme ministres.
Il est important de vous rappelez que si nous avons une eu affection sans limite pour soutenir vous et votre parti, dans lutte politique, il y a bien des causes dont vous ignorez.
C’est après les événements douloureux et sanglants qui ont plongé le pays dans une division ethnique regrettable, regrettable en ce sens qu’elle a opposé les régions du pays à la Haute Guinée sur le volet qui a commencé dans la journée du 04 juillet 1985 et qui n’a épargné ni les civils, ni les militaires, ni les paramilitaires, encore moins les cadres, commerçants, ouvriers et ménagères, tous de la communauté Manding, de Conakry comme de l’intérieur du pays, la nuit du 04 juillet 1985 a été émaillée profondément d’arrestations violentes opérées çà et là dans les gouvernorats, préfectures et sous-préfectures, contre la communauté Manding.
Au  cours de ce terrible tsunami de ratissage ethnique, il a été enregistré plus de 850 cas d’arrestations d’éléments civils, plus de 900 militaires et paramilitaires, 1 général de division, deux colonels, 11 chefs de Bataillons, 13 capitaines, ont été exécutés sans jugement par un tribunal militaire du C.M.R. N., un tribunal militaire dirigé par le Colonel Henry TOFANY, à l’époque.
D’ailleurs les propos tenus, ce jour, par le Général Alsény Fofana, président de la 1ère commission nationale d’Enquête installée pour la circonstance au Camp Alpha Yaya Diallo de Conakry, école-armée, étaient sans ambiguïté : « cette fois-ci, nous allons exterminer l’ethnie Malinké en Guinée. Si nous avons besoin de la semence, nous irons en chercher en république du Mali ».
Je serais pas très long sur cette histoire, mais il est très important que vous soyez édifié sur l’origine et les raisons du grand amour que les gens de la Haute Guinée, ont eu pour vous, car c’est après ces événements à caractère génocidaire, que vous avez été découvert, quelques années après comme un prophète qui venait pour sauver son peuple.
Mais nous sommes parti trop loin avec vous, ont vous a crée un village, ont vous appris à parler la langue malinké, on vous a fait connaitre les coins et recoins de la Haute Guinée, nous avons tout refugié à cause de vous, nous avons été appauvris complètement, et que vous venez tenir ce genres de propos devant nos parents contre nous tous, c’est le comble de l’hérésie !
Mai chacun comprendra, petit à petit, qui vous êtes. Un adage malinké dit je cite « I tè kolon na I djéliman diya do, mais i djéliman goya i bè kolon o do »
Vous avez tenu les mêmes propos à Kankan le 17 août 2013 lors de votre première visite officielle, une visite que je n’oublierai jamais de ma vie : « J’ai été condamné à mort par la première République. J’ai fait deux années de prison sous la deuxième République. Mais, je n’ai pas changé. J’ai dit que je veux le changement et je veux le changement. Alors ! Alors… Vous qui criez là ! Où vous étiez quand j’étais en prison ? Où vous étiez quand on me condamnait à mort ? Où vous étiez ? Est-ce que vous avez le courage de vous battre ? Vous avez le courage de vous battre ? Qui d’entre vous est capable aujourd’hui de se battre et d’aller en prison ? Ceux qui crient là ! Qui d’entre vous ? « . Fin de citation.
J’avais dis au gens dans mon émission à la radio Batè fm que c’est après 3 ans de la prise de pouvoir que vous  venez  pour la première en Haute Guinée, que c’est une trahison. Vous insultez nos cadres pourquoi ? Pendant qu’ils ont été tués, ou arbitrairement chassés dans l’administration à cause de vous.
Mais j’ai dis à beaucoup d’entre eux avant aujourd’hui, Makanéra Kaké sait de quoi je parle, car il est parmi ceux-là à qui j’ai dit, pendant qu’il était ministre, que vous êtes un ingrat.
Ceux qui sont avec vous au palais sékhoutréyah  vous ont plus insulté plus que n’importe qui, mais aujourd’hui ils sont super ministres, regardez ce que vous avez fait à Lansana Kouyaté après qu’il ait fait don de lui et de sa fortune au second tour de la présidentielle de 2015, pour que vous soyez porté au pouvoir. Après la victoire, vous savez comment vous l’avez récompensez ?
Mais il avait bien dit tout cela au siège de l’union mandengue aux sages, « vous me forcer la main, je ne peux pas vous refuser, je le ferais à cause de vous, vous-mêmes, vous allez voir ce qu’il me donnera comme récompense ».
Qui vous a plus insulté ou détesté que Kassory dans ce pays, mais aujourd’hui vous le préférez à tous nos frères, si vous vous êtes réconciliés avec Kassory et Bah oury, pourquoi pas avec lansana Kouyaté ?
Tout simplement par ce qu’il est l’un de nous, mais je vous préviens, vous ferez tout, mais sachez que votre remplaçant viendra de la haute Guinée. A bon entendeur, salut !
« Rien de plus noble que la reconnaissance, rien de plus vil que l’ingratitude ; autant un trait de reconnaissance touche l’âme, autant un trait d’ingratitude lui fait horreur »

Moussa Tatakourou Diawara

Commentaires

commentaires

15 Commentaires

15 Comments

  1. Bangoura

    2 juin 2016 at 8 h 37 min

    Yako la guinée.Moussa Tatakourou n’est pas un journaliste au vrai sens du mot mais un griot á la recherche du quotidien.Ce soi-disant journaliste a foulé aux pieds l’éthique et la déontologie de son métier en acceptant l’aide d’un leader politique,qui n’est autre que Cellou Madoff Dalein Diallo et c’est pourquoi ce journaliste-mendiant a récemment glorifié Halimatou Dalein Diallo(la femme sorcière) de son bienfaiteur sur ce meme site.De toutes les façons,le chien aboit mais la caravane continue son chemin

    • Binta Diallo

      2 juin 2016 at 12 h 35 min

      Un faux bangoura aille le courage de donner ton vrai nom, merde même à t’écouter ont sait que tu n’es pas bangoura

      • Bangoura

        2 juin 2016 at 13 h 15 min

        Binta Diallo,heureusement que la haine ne s’achète pas sinon certains d’entre vous se seraient endettés pour ne rien

  2. Alain Proviste

    2 juin 2016 at 9 h 03 min

    MOUSSA, quand tu dis le remplaçant de ALIFA KONE viendra de la haute guinée, tu parles bien de son poste de président du RPG et non celui de la présidence de la république??? Car j’aime bien ton combat mais il est temps que les Peuls et les Forestiers aussi gouvernent ce pays pour qu’on puisse voir où cela va nous mener.
    Et toi le faux Bangoura, remballe ta haine gros naz!!! le mec suit ses intérêts et il a raison. Toi le mendiant de bâtard de ta race, si cellou te donne ne serait ce que 500mil GNF tu va la fermer à jamais

    • Bangoura

      2 juin 2016 at 10 h 47 min

      Un journaliste professionnel ne doit pas suivre ses intérets,il doit tout simplement respecter le code de son métier,c’est tout mais ce n’est pas le cas chez Moussa Tatakourou Diawara

  3. Bangoura

    2 juin 2016 at 10 h 17 min

    Soi-disant Alain Proviste,tu n’es pas vraiment un digne fils du Foutah sinon tu allais mettre ton propre nom.Cette chanson de la haine continue toujours d’etre chantée:C’est notre tour de gouverner la guinée,mon frère,tu as complètement perdu la boussole et tu es vraiment aux abois á cause du pouvoir.Hahaha……Les assoiffés du pouvoir s’attaquent á tous ceux qui pensent autrement comme eux mais mon frère,il serait mieux de la boucler si tu n’as rien á dire

    • Binta Diallo

      2 juin 2016 at 12 h 38 min

      A te lire, donne de la nausée, tellement ta haine est flagrante.

      • Bangoura

        2 juin 2016 at 13 h 11 min

        Binta Diallo,les morveux veulent moucher les autres.Ton oncle Cellou Madoff Dalein Diallo a été déjà réduit á peau de chagrin á l’assemblée nationale

    • Alain Proviste

      3 juin 2016 at 9 h 20 min

      BANGOURA, toi même tu n’es pas un soussou ou alors le dernier des bâtards. Quand le MOSSI aura fini de vous sodomiser, on verra qui va relever la tête. MTD a fait que relater des vérités et suis d’accord avec lui. La seule erreur qu’il a commit est de dire que le GRIMPEUR sera succédé par un mec de la haute guinée.

      • Bangoura

        3 juin 2016 at 10 h 17 min

        Soi-disant Alain Proviste,tu peux aboyer sur tous les toits du monde mais la caravane du Pr Alpha Condé continue son chemin sans aucun obstacle.Ton mentor Cellou Madoff Dalein Diallo a été complètement réduit á peau de chagrin au sein de son petit club devenu le vrai dépotoir des anciens premiers ministres et ministres.Vous(toi et ta soeur Binta Diallo) pouvez continuer á chanter la chanson de la haine de Bah Mamadou  »C’est notre tour » de gouverner la guinée mais cette chanson n’ébranle personne

  4. keita

    2 juin 2016 at 15 h 26 min

    vraiment bangoura tu es une honte moussa tatakourou na dit que la vérité

    • Bangoura

      2 juin 2016 at 17 h 13 min

      Soi-disant Keïta,si tu n’as rien á dire,il serait mieux de la cadenasser.Connais-tu la vérité? Tu veux que ta vérité soit la seule vérité,tu délires vraiment

      • barry

        3 juin 2016 at 8 h 32 min

        C’est drôle à lire vos commentaires on voit ohhhh combien mon peuple est divisé…… sortez un peu de ce pays allez voir ailleurs combien c’est la compétence qui prime au détriment de l’ethnie pauvre de nous.
        J’attends aussi qu’on me dise à quel ethnie j’appartiens…

    • Camara

      3 juin 2016 at 15 h 10 min

      Mon frère vous n’allez jamais vous débarrassez de vos haines envers les soussous, mais le bon Dieu vous a répondu à notre place à travers le message de votre champion. Tu oublies tout ce que les autres ont subie du premier régime et qui sont arrivés a pardonné pour faire avancer le pays. Mais vous votre malheur et ce que vous devriez enlever dans vos cranes est que le pouvoir appartient à tout le monde dans ce pays pas seulement au manding comme vous le pensez et c’est cette haine qui a déclenché le coup Diarra de 1985 parce que vous nul autre ne doit gouverner ce pays si c’est pas votre communauté.

  5. bangoura

    3 juin 2016 at 15 h 14 min

    Haineux

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top