A LA UNE

Justice : Les avocats de l’UFDG démentent des propos du ministre Cheik Sacko

IMG_20160602_143552Plus rien ne va entre le ministre en charge de la Justice, et le collectif des avocats de l’UFDG. Suite à la dernière conférence de presse animée par le ministre Cheick Sacko, la semaine dernière, des membres de ce pool d’avocats étaient face à la presse ce jeudi 02 juin 2016, à la maison commune des journalistes située à Coléyah.

Au cours de cette rencontre que les avocats attendaient avec impatience,  ils ont vigoureusement réagi à de nombreux propos du ministre, qu’ils qualifient d’ailleurs de mensonges cousus.

Au cours de sa conférence, le ministre avait déclaré qu’aucun responsable ou militant de l’UFDG n’est en prison par rapport aux violences enregistrées pendant la campagne présidentielle de 2015, dans la localité de Banankoro, située dans la préfecture de Kérouané. “A Kérouané, je suis désolé, les gens sont encore détenus », a démenti Me Aboubacar Sylla, l’un des membres du collectif. 

 Pour sa part, Me Alseny Aissata Diallo, un autre membre de ce collectif, se demandera d’ailleurs  pourquoi ceux qui se sont livrés à des actes de vandalisme contre des militants de l’UFDG dans cette localité, n’ont pas été mis aux arrêts, jugés et condamnés à la hauteur de leurs forfaitures.

S’en prenant aux avocats de l’UFDG, avec des mots peu amicaux, le ministre avait même déclaré qu’un membre de ce collectif, a été une fois condamné par la justice. “Il n’y a jamais eu quelqu’un entre nous, condamné pour escroquerie. Il n’y en a pas”, a dit Me Aboubacar Sylla lors de la conference de presse de ce soir. Il déplore une campagne de dénigrement contre lui et ses confrères qui ont accepté de défendre l’UFDG. 

Plus loin, les avocats n’ont pas manqué d’indiquer à la presse qu’une liberté définitive a été accordée à dix huit (18) membres de la vingtaine de garde-corps de Cellou Dalein Diallo, détenus dans l’affaire Mohamed Koula Diallo. Mais le parquet a interjeté appel pour encore maintenir ces garde-corps en prison, selon les avocats.

Thierno Amadou Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top