Actualités

Inauguration Mosquée Timbo : Un symbole de réconciliation raté ? (Par Ibrahim Diallo)

image

Certes Timbo est une petite ville de Mamou en Moyenne Guinée mais elle est pleine de significations pour avoir été la capitale politique du Fouta – Djalon au XVIIème siècle. La récente inauguration de la Grande Mosquée de la localité devrait servir de « symbole » d’unité des Guinéens mais hélas !
La date du 27 mai 2016 restera à jamais gravée dans la mémoire collective des Guinéens en général et en particulier de toutes les populations qui auront de près et / ou de loin participé aux cérémonies d’inauguration de la Mosquée historique de Karamoko Alpha Mo Timbo, localité située à environ à 56 Km de Mamou, dans la Région administrative du même nom.
Et pour causes. A l’occasion, au lieu et en place de mettre à profit ce jour saint pour ouvrir la voie à une certaine réconciliation du peuple avec lui – même, l’organisation a plutôt outré l’opinion publique nationale et internationale.
En effet, Timbo qui fait partie des treize (13) sous- préfectures moins la commune urbaine de Mamou rayonne à l’échelle nationale et internationale pour la foi religieuse (L’Islam) de ses habitants. Cependant, l’on déplore la sainte pagaille qui s’y est passée ce jour. Malheureusement. Alors que l’opportunité leur de faire de cet événement « le symbole » de réconciliation entre tous les Guinéens, les autorités politiques, administratives et religieuses à tous les niveaux ou presque se limitent à faire des accusations injustifiées pour designer des boucs – émissaires.
Le Gouverneur de la Région administrative de Mamou par exemple dit ce qui suit « Nous avons pensé aller à une inauguration. Finalement nous nous sommes heurtés à une situation incompréhensible. Il y a eu un véritable sabotage ».
D’après Bah Ousmane, ministre conseiller à Sékoutouréyah, citation «  ce sont des actes planifiés et exécutés par l’Union des forces démocratiques de Guinée – UFDG – ».
Pour Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG, « Il y avait déjà une source de conflits » avant d’ajouter plus loin « Il faut dire qu’il y avait des tensions la veille dans les commissions d’organisation (…) ».
Observant de loin l’actualité nationale de son pays natal, Lansana Kouyaté, président du Parti de l’espoir pour le développement national –PEDN – déclare que « ce qui s’st passé à Timbo est symptomatique ».
Pour sa part, le premier Imam du pays, El hadj Mamadou Saliou Camara souligne ces propos dans cette salle histoire « Mais religieusement, socialement ce n’est pas bon. C’est honteux ! Ce n’est bon ni pour la communauté musulmane, ni pour la communauté de la Moyenne Guinée. Ce n’est pas normal de lapider les autorités religieuses, les chefs supérieurs. Mais il faut que je sache pourquoi les gens ont agi comme ça avant de condamner ».
Dans sa réaction après les incidents regrettables de Timbo, le président des Guinéens se justifie en ces termes « Quand on est un bon musulman, on croit en Dieu et à son Coran. Ayez confiance en la Guinée, n’écoutez pas les gens qui veulent vous (pourquoi pas nous ?) diviser entre malinkés, peulhs et soussous, non. Chacun finira par montrer son vrai visage (…)». Et bien dit chef, le peuple de Guinée « attend encore le vrai visage du Pr Alpha Condé ».
En définitive, il était attendu que le « père de la nation Guinée », le Pr Alpha Condé soit au dessus de toute mêlée politicienne et / ou ethnocentriste pour convier les Guinéens de tout bord à l’union et à l’unicité de l’ensemble des populations qui composent ce vaillant peuple héroïque de Guinée.

Ibrahima Diallo
Journaliste

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top