Actualités

Centres d’Education civique et électorale : Le CROCS-Conakry, organise un atelier pour outiller ses responsables locaux et les animateurs desdits centres

CROSC SackoLes grandes manœuvres, au Conseil régional des organisations de la société civile de Conakry, à quelques jours du lancement officiel des Centres d’Education civique et électorale, dans la perspective des prochaines élections locales en Guinée.

Avant le jour J, c’est-à-dire le vendredi de la semaine, cérémonie prévue dans un grand hôtel de la place, Abdoul Sacko, le président du CROCS-Conakry et son équipe, outillent leurs représentants au niveau des cinq communes de Conakry, et ceux qui animeront ces centres.

D’où cet atelier d’appropriation du concept, ouvert lundi au siège même du CROCS-Conakry, à Matoto.

A l’occasion, partenaires technique, financier et média, et représentant de la direction nationale crosc 2de l’éducation civique, ont pris la parole tour à tour, pour d’une part se féliciter de l’ouverture enfin de ces centres à Conakry et d’autre part appelé les citoyens à venir dans ces centres s’informer et se former.

A la cérémonie de lancement de cet atelier, l’honneur est revenu d’entrée à M. Sacko, de souhaiter la bienvenue à tous les invités, avant d’expliquer les enjeux liés à l’opérationnalisation très prochaine desdits centres.

Il dira que puisque ce sont les citoyens qui font les dirigeants, il est important que ces citoyens aient toutes les clés pour faire un choix judicieux et responsables. Mais pour y arriver, il faut que ceux-ci soient informés et formés. D’où toute l’importance de ces centres, instruments déterminants pour une gouvernance locale efficace et efficiente, dira-t-il.

Avant de terminer ses propos, M. Sacko, remerciera IFS, le partenaire technique et le PNUD et l’Union Européenne, qui financent ce projet.

Ensuite, Mme Seny Condé, qui a représenté son institution IFS, a salué l’engouement suscité par le projet et a dit tout l’engagement du partenaire technique à jouer sa partition dans le cadre de la réalisation dudit projet.

Les travaux ont été ouverts par le représentant de la direction nationale de l’éducation civique. Ils permettront à terme d’outiller les futurs animateurs de ces centres, installés dans chacune des cinq communes de Conakry.

A rappeler qu’auparavant, des centres similaires, ont vu le jour dans les chefs-lieux des régions administratives de notre pays.

Demba Sidicki

 

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. Ingenieur

    9 juin 2016 at 8 h 32 min

    Merci pour ces centres car les guineens ont besoin de comprendre le civisme….IFES, PNUD UE merci.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top