A LA UNE

ARMP : La gestion du sortant Guillaume Curtis, sera auditée, le recrutement du commissaire aux comptes, remis à plat  

GGGCCCDécidément, le cas ARMP, pourrait faire jurisprudence dans notre pays.

Oui, si jusqu’ici, on était habitué à voir de hauts commis de l’Etat, simplement révoqués de leurs fonctions, pour une raison ou pour une autre, sans autre forme de procès, cela pourrait vite changer, à partir du cas ARMP.

Le président Alpha Condé, semble décidé à aller jusqu’au bout dans le cas de cette institution, pour que celle-ci serve d’exemple.

En effet, en plus d’être dégommé et remplacé par M. Jonas Mukamba Kadiata Diallo, en provenance du Patrimoine Bâti-public, M. Guillaume Curtis, verra sa gestion bientôt auditée par un cabinet indépendant.

C’est du moins ce qu’on apprend d’une source proche de la présidence de la République.

Par ailleurs, à cause du fait que lui et ses cadres, s’étaient donné des salaires, largement au-dessus de la moyenne dans notre pays, soit 42 millions de francs guinéens par exemple pour M. Curtis en tant que Directeur Général, le Chef de l’Etat, a décidé de voir clair dans le traitement salarial des responsables de tous les Etablissements publics à caractère industriel et autres.

Première à faire les frais, l’ANAIM (Agence nationale d’aménagement des infrastructures minières). Des bérets rouges, ont d’ailleurs fait irruption jeudi après-midi dans les locaux de cette structure, avant que la DAAF et le comptable, ne soient convoqués à la présidence.

Enfin, on apprend que le processus de recrutement d’un commissaire aux comptes à l’ARMP, sera remis à plat. Celui qui a été conduit par M. Curtis seul, en violation de la procédure en la matière, va être rendu nul et de nul effet.

Demba Sidicki

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top