A LA UNE

Alpha Condé répond à ses détracteurs : « la piqûre du moustique ne peut rien contre l’éléphant »

Guinea's President Alpha Conde, leader of Rassemblement du Peuple de Guinea (RPG), attends the inauguration ceremony of the passenger harbor of Sandervalia in Conakry October 8, 2015. REUTERS/Luc Gnago/Files

Guinea’s President Alpha Conde, leader of Rassemblement du Peuple de Guinea (RPG), attends the inauguration ceremony of the passenger harbor of Sandervalia in Conakry October 8, 2015. REUTERS/Luc Gnago/Files

Le président Alpha Condé s’est rendu ce dimanche 12 juin 2016 au siège de son parti à Gbessia, pour dit-on « répondre à l’appel des structures à la base de Conakry.

Deux semaines après ses propos polémistes qui ont occupé la totalité de l’actualité guinéenne, Alpha Condé est revenu au siège du RPG arc-en-ciel sans doute pour tenter de rassurer les militants suite à son intervention du 28 mai, qui a créé des remous dans tout le pays notamment dans ses fiefs de la haute Guinée.

D’entrée de jeux, Alpha Condé a recadré le porte-parole des structures de base qui avait précédemment dit qu’une mission du parti était à l’intérieur du pays pour répondre « aux détracteurs ».

 » Souleymane, on a pas envoyé les gens à l’intérieur pour aller répondre. On a envoyé les gens en forêt, au Fouta, en haute Guinée, en basse Guinée pour aller remercier les militants « , a indiqué Alpha Condé.

Evoquant le sujet relatif à son fameux discours du 28 mai, le professeur Alpha Condé a laissé entendre ce qui suit : « il faut savoir que la piqûre du moustique ne peut rien contre l’éléphant. Donc il ne faut pas que les cadres patriotes perdent leur temps ».

D’ailleurs, le locataire de Sekhoutoureya a profité de cette visite au sein de son siège pour lever un coin du voile sur l’identité des cadres malinkés auxquels il s’adressait à l’occasion de la date anniversaire de son retour d’exil il y’a deux semaines.

Il a cité quelques noms qui ont, selon lui, tiré sur les militants du RPG pendant que ce parti était dans l’opposition. Il s’agit entre autres de Moulokou Souleymane de Kankan et Lamine Diallo, Noumouké Diallo de Mandiana et Mara de Kerouané.

En pointant du doigt ces quelques cadres, Alpha Condé veut donc être plus strict afin d’éviter la foudre des autres cadres de la Haute Guinée qui s’étaient sentis offensés par sa sortie du 28 mai.

Au lendemain de l’exclusion de Dr Ousmane Kaba et de Makanéra du RPG arc-en-ciel, le professeur Alpha Condé se dit content que les choses se soient passées ainsi parce que  » les masques commencent à tomber », ajoutera t-il.

Bangaly Kourouma

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top