Actualités

Fusillade en Floride: le bilan s’alourdit à 50 morts

orlandoUne fusillade a éclaté dans la nuit de samedi à dimanche dans une discothèque d’Orlando, en Floride. Les tirs ont fait 50 morts et quelque 53 blessés, selon un nouveau bilan donné par le maire de la ville. Selon plusieurs médias américains, le tireur serait un américain d’origine afghane, âgé de 30 ans.

Une fusillade a éclaté cette nuit à 2h00, heure locale, dans un night-club gay de la ville d’Orlando, en Floride, le Pulse. Sur sa page Facebook, l’établissement a rapidement publié un message demandant de « sortir du club et de courir ».

Cinquante morts

Le tireur aurait fait 50 morts et au moins 53 blessés, selon le dernier bilan donné par le maire d’Orlando. « Cela a tourné à la prise d’otage, a précisé le chef de la police de la ville John Mina lors d’un point de presse. Vers 5h (09h TU) ce matin, la décision a été prise de secourir les otages qui étaient à l’intérieur. » On sait que l’homme était armé d’un pistolet et d’un fusil d’assaut, expliquant le nombre si élevé de victimesUn premier bilan avait fait été d’une vingtaine de morts.« Malheureusement, il y a des gens qui sont morts par balles, autour d’une vingtaine, à l’intérieur du night-club », avait déclaré l’agent spécial du FBI Ron Hopper au même point de presse. Il a ajouté que les blessés avaient été emmenés vers les trois hôpitaux les plus proches.

Le FBI a d’ailleurs annoncé qu’une enquête pour « acte de terrorisme » avait été ouverte.

Plus tôt, un client de l’établissement témoignait de l’horreur à la chaîne britannique Sky News : « Aux environs de 2 heures du matin, quelqu’un a commencé à tirer. Les gens se sont jetés au sol. […] Il est sûr que certains ont été blessés. Ou pire… »

 ■ Le tireur identifié, selon des médias

Le tueur a trouvé la mort dans la discothèque, après un violent échange de coups de feu avec les forces de l’ordre. Il a été identifié comme Omar Mateen, un citoyen américain d’origine afghane, né en 1986, selon les chaînes américaines de télévision CBS et NBC. Une information encore non confirmée par la police fédérale.

Le FBI ne confirme pas non plus s’il s’agit d’un attentat terroriste ou d’un crime de haine contre la communauté homosexuelle. Mais l’agence n’a pas exclu la piste du terrorisme islamiste. « Nous avons des suggestions [laissant penser] que cet individu pourrait avoir des sympathies pour cette idéologie particulière mais nous ne pouvons pas l’affirmer catégoriquement », a expliqué Ron Hoper.

L’agent du FBI veut rester prudent. « Nous déterminerons officiellement s’il s’est agit d’un crime haineux, ou d’un incident terroriste, ou même d’un crime violent. On le saura lorsque nous aurons tous les éléments. Pour l’instant il est trop tôt pour le dire, et même si je voulais vous donner toutes les informations que nous avons, nous ne pouvons pas vous donner celles qui ne sont pas tout à fait exactes. »

Il a néanmoins estimé qu’il était confiant « dans le fait qu’il n’y a plus de danger immédiat dans cette zone ni dans tous les Etats-Unis. »

Etat d’urgence et appel aux dons de sang

Dès l’annonce de la fusillade, les forces de l’ordre s’étaient déployés en nombre, comme le rapporte un journaliste de la chaîne Wesh Orlando. L’état d’urgence a été décrété dans toute la ville. Le quartier est en état de siège, la FBI a fait un appel à témoin, et les médecins demandent aux habitants d’Orlando de donner leur sang pour les blessés, rapporte notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio.

C’est aussi le cas du sénateur de l’Etat de Floride : « Vous pouvez imaginer les besoins avec cette grande quantité de blessés et les risques pour la vie de gens. Donc, je demande à tous ceux qui peuvent donner du sang de le faire. »

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top