A LA UNE

RPG Arc-en-ciel : les émissaires du Président bien accueillis à Siguiri, mais divisés autour du partage du magot

Miion siguiriDepuis la tenue du discours polémique du Président de la République au siège de son parti, le 28 mai dernier, une vaste campagne de recalage ou d’explication dudit discours est initiée par l’intéressé lui-même. Des missions composées, pour la plus part, de fonctionnaires originaires de la région qui s’est sentie indignée par cette communication, la Haute Guinée, sont envoyées pour apaiser les cœurs meurtris.

C’est le cas notamment à Siguiri, ce bastion non négligeable du RPG, où une délégation, conduite par Madame la ministre des Travaux Publics, originaire de la localité, s’y est rendue. Tout se serait bien passé, grâce à une implication à distance de  l’honorable Sékou Savané, nous apprend-t-on. Ce dernier, selon nos informations,  aurait instruit aux structures du parti de cette ville de se mettre à la disposition de la délégation.

Six groupes, composés d’émissaires et de responsables du parti à Siguiri, ont alors été constitués pour se rendre dans les localités qui sont : Bidika, Sèkè, Ghôrô, Djoma nounkou, Djoma wagna, Kènè manden.

Introduites partout par les visages connus du parti, les délégations ont été bien accueillies, mais ont été aussi porteuses de messages de frustration de la gestion du RPG et du manque de projet de développement de leur localité. Et ce, en destination du chef de l’Etat qui, pourtant, leur avait pris des engagements fermes à ce sujet pendant les deux dernières campagnes  présidentielles.

Le bémol contre la mission s’est produit dans le centre ville, à l’élaboration du rapport final, quand, Moussa Sacko alias Donadonin, accompagné de certains responsables de la jeunesse du RPG de Siguiri, fera irruption dans le QG improvisé par les émissaires, pour leur demander leur part du magot.

Après moult conciliabules non concluants,  des empoignades leurs ont permis de trouver un terrain d’entente et chacun est rentré à la maison plus ou moins safisfait soit avec de la liquidité ou avec des promesses fermes.

C’est aussi ça un pays en récession économique où l’argent coule à flop pour régler des incongruités qui, malheureusement , pouvaient être évitées.

ML Cissé

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top