Actualités

Un haut responsable du RPG Arc-en-ciel soutient : « je confirme que le Président a tenu ces propos au siège le 28 mai »

ahmed-sekou-traorePendant que la polémique fait rage autour du discours du Président de la République, tenu le 28 mai dernier au siège du Rpg Arc-en-ciel, avec des discussions du genre  « il a dit.. » «il ne l’a pas dit…», un haut responsable du comité central du parti au pouvoir, coupe court au débat.

« Je confirme que le président a tenu ces propos au siège. Il a dit  malinké, malinké c’est quoi ? Il a aussi traité les cadres malinkés de malhonnêtes. C’est le parti qui doit l’assumer», a affirmé Amed Sekou Traoré, chez nos confrères de Djigui fm.

L’ancien vice-maire de la commune de Ratoma regrette que le Président, qui, d’après lui, a tenu ces propos, les assume et que certains dans le parti par contre ne s’assument pas par rapport à ces mêmes propos.

Pire, ajoute t-il, ces cadres en font un fonds de commerce, à travers des projets qu’ils montent pour aller retirer de l’argent au Président de la République.

Par ailleurs, Amed Sekou Traoré a exprimé son opposition à la dernière décision prise par son parti concernant entre autres l’exclusion de Ousmane Kaba.

« Des propos tenus par Ousmane Kaba et Makanera, ne sont pas plus dangereux que des propos tenus par certaines personnes qui ont la faveur du pouvoir aujourd’hui. Ceux-ci on se souvient, nous ont traité de tous les noms d’oiseau. Ils ont même affirmé que l’administration est maninkagnisé. Les procédures conformément aux statuts du parti n’ont pas été respectés. Il fallait les appeler, les entendre, puis passer aux sanctions si nécessaire. Hélas que cela n’a pas été fait. Ils doivent revenir sur leur décision…. »

Le suppléant du député de Beyla, ne regrette tout de même pas avoir fondu son parti au RPG arc-en-ciel, mais exprime cependant toute sa tristesse par rapport au fonctionnement de leur parti.

«C’est du désordre total dans notre parti . C’est un groupe qui se réuni pour décider à la place des autres. Il vous souviendra cette décision prise par un petit groupe pendant la grève des syndicats avant qu’il ne se ravise. La décision était relative à l’appel du parti à ses militants de vaquer à leurs occupations, en faisant allusion à l’appel des syndicats. .. »

Cette sortie de Amed Sékou Traoré, qui fait tâche d’huile, pourrait faire des conséquences dans un parti où les voix dissonantes risquent gros.

LM Cissé

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. Sam

    15 juin 2016 at 16 h 58 min

    La vérité va triompher.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top