A LA UNE

Embouteillages à Conakry : Le ministre de la sécurité annonce des mesures

abdoul_kabele_camDans la nuit de jeudi à vendredi 17 juin 2016, le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, est apparu à la télévision nationale, pour annoncer une batterie de mesures visant à pallier au problème d’embouteillage qui prévaut en ce moment à Conakry. Des conducteurs de véhicules aux agents de la police routière, tout le monde est concerné.

Parmi ces mesures, Kabelè Camara a parlé d’un déploiement d’agents des forces de l’ordre pour enlever et mettre en fourrière, tout véhicule et tout autre engin, motorisé ou non, immobilisé sur les emprises des voies de circulation, et constituant un obstacle à la libre circulation sur celle-ci. Le déguerpissaient des marchands installés sur ces emprises ».

Ces forces de l’ordre seront aussi chargées de  « la dissolution des contraventions de tous les conducteurs  en délicatesse  avec la loi ou les règlements. Qu’il s’agisse d’arrêt, ou de stationnement défectueux, de participation à la création de double, triple, quatriple lignes ou de traversée imprudente des voie de grande circulation. L’immobilisation des camions remorques, semi-remorques, rencontrés dans la circulation en dehors des heures prévues ainsi que de tout véhicule importé en violation de la réglementation en vigueur ».

Le ministre a aussi annoncée la mise en place de brigades mobiles motorisées, pour aider à remettre de l’ordre dans la circulation routière à Conakry. « L’imposition par les moyens les plus appropriés du respect de la réglementation relative à l’usage des escortes et des avertisseurs sonores quelque soit par ailleurs la qualité des personnes concernées par les manquements constatés », a ajouté le ministre.

Concernant les policiers qui se rendent coupables d’actes assimilables à de la corruption au niveau des différents carrefours, le ministre annonce le déploiement d’inspecteurs chargés de veiller au contrôle de la fluidité de la circulation à laquelle s’attelle les personnels des services de sécurité routière, de prévenir, et de contribuer à la répression de la corruption ou de conduites non professionnelles imputables aux agents de la circulation routière.

Thierno Amadou Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top