A LA UNE

Interdiction de la coupe et la commercialisation du bois: Grincements de dents au sein de filière  bois de Labé

mairie_labeUne mesure de l’Etat, interdisant la coupe, le transport et la commercialisation du bois en Guinée, plonge plusieurs acteurs de ce secteur dans une colère noire.  A Labé, notre correspondant local a rencontré ce jeudi 23 juin 2016, des acteurs de la filière bois, qui expliquent leurs difficultés.

Mamadou Bailo Fadouma, président de la filière bois de Labé brise le silence : «ça nous inquiète beaucoup parce qu’il y’en a qui ont payé des agréments de quinze millions l’an passé et trente millions et quelques pour cette année pour exploiter le bois, et si maintenant  ils interdisent cette pratique malgré l’autorisation, franchement ça nous inquiète à plus d’un titre mais nous restons derrière la loi malgré qu’ils nous ont dit que cette situation est sans issue ».

Alhassane Barry lui trouve cette mesure logique mais déplore tout de même la saisie des bois déjà coupés  sur la  base de documents officiels. «Ils doivent libérer les bois déjà coupés et prendre des précautions pour l’avenir car il y’en a qui vivent de ça», a-t-il déclaré.

«Comme nous ne connaissons rien dans ça, nous sommes à l’écoute du service des eaux et forets sur ce qu’ils vont trancher avec le gouvernement », réagit Mamadou Diallo,

Cet  autre citoyen souligne la menace qui pointe à l’horizon si une issue favorable n’est pas trouvée : « le stock de bois qui reste ici n’est pas suffisant car les gens viennent chaque jour faire des achats donc nous leurs demandons (NDLR les agents  de  l’état) de libérer  sinon tout le monde risque de beaucoup souffrir parce que ça deviendra une crise ».

A noter que pratiquement chaque année c’est des milliers d’arbre qui sont abattus dans le pays, soit pour des besoins de construction ou des besoins culinaires et tout ça sans aucun véritable plan de reboisement.

Alhassan Djigue Diallo

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top