A LA UNE

Pêche INN : Double mission réussie pour le ministre André Loua à Bruxelles et à Madrid

min_louaLe ministre des pêches, de l’aquaculture et l’économie maritime a effectué, du 13 au 16 juin dernier,  une mission de travail à Bruxelles (Belgique) et à Madrid (Espagne).

Dans le cadre de la poursuite des négociations avec l’Union Européenne pour le retrait de la Guinée de la liste rouge des pays tiers non coopérants, André Loua a multiplié les rencontres, dans la capitale Belge, avec plusieurs responsables de l’UE.

Le ministre guinéen des pêches, a tout d’abord rencontré le commissaire européen des affaires maritimes et des pêches, M. Villa, à qui il a transmis les messages de remerciement du chef de l’Etat guinéen pour l’appui de l’UE dans le secteur des pêches. Il a surtout loué les efforts des partenaires européens dans la lutte contre la pêche illicite non déclarée et non réglementée (INN).

André Loua, a par ailleurs sollicité l’apport de l’UE pour la formation des cadres du secteur des pêches, la construction d’un laboratoire de certification pour le traitement des produits halieutiques qui seront exportés par la suite sur le continent européen.

L’accompagnement de la Guinée pour la relance du commerce sous régional des pêches, le financement de certaines actions liées à la surveillance des pêches, sont entre autre des demandes faites par le patron du département des pêches guinéennes à la commission de l’Union Européenne.

Après le commissaire européen des affaires maritimes  et des pêches, le ministre guinéen s’est entretenu avec la direction générale des affaires maritimes, le service européen des actions extérieures, la direction de la santé et des consommations de l’union représentée par Michael SANNELLE.

Cette série de réunion s’est terminée avec la rencontre de la directrice générale de la coopération internationale et du développement de l’Union Européenne, Mme Carole MONTEZO.

A toutes ces personnes, André Loua a transmis le même message. Et pour la petite histoire, c’est la première fois depuis plusieurs années qu’un ministre guinéen des pêches est reçu par cette commission de l’Union Européenne.

La deuxième étape de la tournée occidentale du ministre guinéen des pêches, de l’aquaculture et de l’économie maritime, a été sa participation au 4e sommet du groupe international consultatif sur l’initiative de transparence dans les industries de la pêche à Madrid en Espagne  du 15 au 16 juin.

Ce sommet auquel la Guinée prenait part pour la première fois, a permis de lancer les bases des nouvelles recommandations de la nouvelle organisation internationale.

Sur instruction du chef de l’Etat, ce sommet a aussi permis à la Guinée d’adhérer à cette nouvelle organisation, selon le ministre.

Cette adhésion a été matérialisée par la signature d’un accord avec le directeur général de l’initiative de transparence dans les industries de la pêche.

L’importance de la signature de cet accord est que les membres de cette organisation partageront entre eux toutes les informations liées au secteur de la pêche, la Guinée bénéficiera également de l’expérience des autres pays pour coordonner et mettre en commun les ressources nécessaires à contrôler et à assurer une exploitation durable des ressources halieutiques.

andre_louaLa Guinée, invitée solennelle, a profité de cette rencontre pour démontrer son leadership dans le domaine de la pêche.

Cette double mission du ministre des pêches de l’aquaculture et de l’économie maritime, permet à la Guinée d’enregistrer une avancée louable dans le concert des Nations, ce qui annonce une ère nouvelle dans la coopération entre la Guinée et les pays membres de l’Union Européenne.

Sur la question de la levée ou non de la sanction de l’Union Européenne contre la Guinée, la primeur revient désormais à l’Union Européenne qui devrait les jours à venir annoncer la bonne nouvelle, a martelé André Loua.

A rappeler qu’au mois d’Avril dernier, une mission de l’Union Européenne conduite par monsieur César Deben Alfonso, conseiller principal et coordination politique INN, a tenu à Conakry une réunion de travail avec les autorités guinéennes.

A l’issue de cette mission, la délégation Européenne s’était réjouie des avancées faites par la Guinée, dans la lutte contre la pêche illicite.

Antoine Kourouma    

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top