Actualités

Condamnation d’un journaliste par le T.P.I de Kankan : l’union des radios privées sort de son silence

tribunal de kkDÉCLARATION DE L’URTELGUI SUITE A LA CONDAMNATION PAR LE T.P.I DE KANKAN DU JOURNALISTE MALICK BOUYA KEBE DE LA RADIO MILO FM

Le Bureau Exécutif de l’Union des Radiodiffusions et Télévisions Libres de Guinée, a appris avec inquiétude la condamnation assortie de paiement d’un million de franc guinéen du journaliste Malick Bouya KEBE de la radio milo fm de kankan pour complicité d’outrage à l’encontre du Président de la République par le tribunal de première instance de ladite localité.

Selon le rapport que le journaliste incriminé a remonté au bureau de l’URTELGUI, cette condamnation fait suite à la plainte déposée par M. Mamady CAMARA, Secrétaire permanent du RPG Arc-en-ciel de Kankan  » estimant qu’un auditeur a tenu des propos outrageants à l’encontre du chef de l’Etat dans l’émission  »Angnarafö » (On en parle) qui avait pour thème: le discours du Président de la République tenu au siège du RPG Arc-en-ciel.

L’URTELGUI forte de son expérience pour avoir déjà vécu des cas similaires , invite tous les journalistes issus des radios et télévisions membres de l’union à faire d’avantage preuve de responsabilité et de professionnalisme dans la conduite de leurs différentes émissions surtout celles interactives.

L’URTELGUI est particulièrement préoccupée par cette situation et réitère son opposition à tout acte allant dans le sens de compromettre la liberté de la presse dans le pays.

Par ailleurs, l’Urtelgui exprime toute sa solidarité au journaliste Malick Bouya KEBE et suit de près le dossier.

Le Bureau exécutif

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top