Actualités

Projet de déclaration conjointe des associations de presse : Voici ce que reproche l’URTELGUI aux deux autres associations (Courrier-réponse du président de l’URTELGUI à celui de l’AGEPI)

image

Entre les associations de presse guinéennes, c’est loin d’être le parfait amour en ce moment.
Comme vous pouvez le remarquer au travers du courrier-réponse du président de l’URTELGUI à son homologue de l’AGEPI, il y a bien eu des événements qui sont venus, un tantinet, chahuter, les rapports qu’entretiennent celles-ci, ces derniers temps.
Sans détour ni fard, M. Sanou Kerfala Cissé, a, dans un courrier-réponse adressé à M. Iboun Conté, président de l’AGEPI, pointé le ‘’silence’’ de l’association de la presse écrite guinéenne, suite aux déboires judiciaires d’un journaliste travaillant pour une radio privée de Kankan.
Sans oublier, l’autre ‘’arrête’’ qui est restée en travers de la gorge des responsables de l’URTELGUI, il le dit bien M. Sanou Kerfala Cissé, message adressé, en filigrane au président de l’AGUIPEL : « Aussi, pour mémoire, nous avions été outrés par votre démarche unilatérale ayant abouti à la levée la suspension de la mesure prise à l’encontre de l’UFDG suite au décès de Mohamed Koula Diallo ».
Ci-dessous, ce courrier-réponse envoyé par le président de l’URTELGUI à son homologue de l’AGEPI, que nous publions en toute exclusivité :

A Monsieur le Président de l’AGEPI,
Monsieur et cher confrère,

Suite à l’événement survenu samedi dernier au siège du RPG, votre déclaration dans laquelle vous associez notre union nous amène à faire une observation. Nous restons sensibles à tout acte de maltraitance visant un confrère à l’image du cas qui vient de se produire fort malheureusement à Kankan et que nous venons de condamner conséquemment. A    ce propos, nous avons produit une déclaration et au passage, nous avons  remarqué votre silence en lieu et place du signe de solidarité que nous attendions.
Aussi, pour mémoire, nous avions été outrés par votre démarche unilatérale ayant abouti à la levée la suspension de la mesure prise à l’encontre de l’UFDG suite au décès de Mohamed Koula Diallo. En tous les cas, l’URTELGUI rappelle par  principe son attachement à la consultation, comme préalable à toute démarche commune. Et même si cela n’a pas encore été le cas cette fois encore, nous vous restons solidaires et condamnons avec la dernière énergie le traitement violent dont notre confrère a été victime samedi dernier.

Merci de me confirmer la réception.

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top