Actualités

​Renouveau de l’artisanat guinéen: le Patron de l’Office National de Promotion de l’Artisanat  s’inspire du modèle marocain pour valoriser le potentiel local

Agir pour sortir de sa léthargie l’artisanat guinéen, un secteur porteur de croissance sous exploité et ignoré, c’est la trame d’action qui motive le nouveau Directeur Général de l’Office National pour la Promotion de l’Artisanat en Guinée. Kaba Diakité, aux commandes de ce secteur il y a 6 mois, a décidé de passer à l’action.

Après avoir posé un diagnostic en profondeur d’un secteur qui occupe 70% de la population active du pays, le patron de l’ONPA est parti voir (à la fin juin 2016) ce qui se fait de mieux dans le domaine de l’artisanat au Royaume Chérifien. Un séjour de travail d’une semaine ponctué de visites guidées, de rencontres techniques et d’échanges fructueux pour « s’inspirer du modèle marocain … un pays qui a su faire de son potentiel artisanal un vrai levier pour son développement socio économique ».

Au cours  de cette mission exploratoire, fruit des récents accords de coopérations bilatérales signés à la faveur de la visite de Sa Majesté, le Roi Mohamed VI en Guinée, le Nouveau Directeur Général de l’Office National pour la Promotion de l’Artisanat a passé en revue avec ses interlocuteurs marocains, des questions portant sur la formation, l’apprentissage et l’insertion des jeunes pour la création d’emplois pérennes et décents … la mutualisation des moyens de production et l’équipement des artisans guinéens.

Kaba Diakité a également cherché à identifier les ressorts du dispositif marocain de promotion et de vente des produits artisanaux et surtout noté,  les mécanismes pratiques et efficaces de financement, de structuration et de labellisation de ce secteur vital.

Le DG de l’ONPA Kaba Diakité à gauche devant l’Ensemble Artisanal de Marrakech

Le DG de l’ONPA Kaba Diakité à gauche devant l’Ensemble Artisanal de Marrakech

Le Centre de Formation et de Qualification dans les métiers de l’artisanat, au cœur de la Medina de Marrakech, où évoluent 6 corps de métiers est’ un de ces modèles réussis qu’il a visité tout comme le complexe de ‘’l’Ensemble Artisanal de Marrakech’’, site d’exposition et de ventes de produits et articles artisanaux de référence dans la cité ocre.

Dans ces deux sites dédiés à la formation et à l’apprentissage des artisans dotés de dispositifs de promotion et de vente de leurs œuvres, Kaba Diakité a observé  « [starlist]le savoir et le savoir-faire marocain, la pédagogie appropriée, les outils disponibles, l’encadrement des maitres apprentis » et vivement apprécié la finition des articles et produits.

Dans son périple marocain, Kaba Diakité, le parton de l’Office en charge de la Promotion de l’Artisanat guinéen a eu des échanges fructueux et concluants à Rabat, avec le Directeur Général de  l’Artisanat du Maroc. Dans la capitale politique du Royaume Chérifien, le DG de l’ONPA a obtenu « un accord de principe pour le jumelage de son institution avec la Maison de l’Artisanat marocain ».
Le DG de l’ONPA en compagnie du staff du Centre de formation et de Qualification  artisanale de Marrakech

Le DG de l’ONPA en compagnie du staff du Centre de formation et de Qualification artisanale de Marrakech

Le DG de l’ONPA en compagnie du staff du Centre de formation et de Qualification artisanale de Marrakech

Aux termes des entretiens, le Directeur Général de l’Office marocain de l’Artisanat, Aadnani Abdoulah l’a surtout rassuré de la volonté de son institution « à inviter des artisans guinéens à prendre part aux foires organisées au Maroc afin qu’ils puissent y exposer ou vendre leurs produits, articles et œuvres ». Les deux parties ont également convenu pour des échanges d’expériences et des sessions de renforcement des capacités des cadres et artisans guinéens dans le domaine de la promotion et de la communication.
Promesses de jumelage, opportunités pour les artisans guinéens d’être invités aux foires marocaines et surtout engagement du Groupe Itqane, (Partenaire Stratégique de l’Office) à appuyer un ambitieux programme de formation des formateurs, de transfert d’expertises et de compétences en faveur de l’artisanat guinéen. Kamal Mekouar, le PDG du Group Itqane (connu et reconnu pour son savoir-faire et son expertise dans la valorisation de l’artisanat) a souligné « toute sa disponibilité à accompagner l’ONPA dans la mise en œuvre   de son programme de relance et de valorisation de l’artisanat guinéen en encourageant à produire et à consommer guinéen ».

Mr Kaba Diakité à droite en entretien à Casa avec Mr Kamal Mekouar, PDG du Group Itqane.

Mr Kaba Diakité à droite en entretien à Casa avec Mr Kamal Mekouar, PDG du Group Itqane

Le PDG d’Itqane  a eu à cet effet, des séances de travail avec le Patron de l’Office National de l’Artisanat qui aura  l’opportunité de visiter la Villa Design de Casablanca et le Show Room du Group à Sidi Maarouf, le plus grand site-vitrine de l’artisanat guinéen à l’étranger.

L’expert-Formateur Mohamed Saïri, au nom du groupe Itqane affirmera « Sa grande motivation à appuyer l’ONPA dans la mise en œuvre d’un programme de renforcement de capacité, de formation des formateurs et de conseils pour l’élaboration d’un plan de développement de l’artisanat guinéen ».

La visite des installations du Centre Technique des Industries du Bois et de l’Ameublement à Casa a fini par convaincre Kaba Diakité sur ce que le Partenariat stratégique avec le Maroc pourrait apporter pour le renouveau de l’artisanat guinéen. « Cette visite a été à tous égards bénéfique pour moi et ma structure…nous avons noué des contacts ainsi qu’un partenariat stratégique avec le Group Itqane qui fait beaucoup pour l’artisanat guinéen, obtenu un accord de principe de jumelage, des possibilités de formation, d’équipements et d’organisation  pour nos artisans … trouvé des opportunités de participation à des foires… C’est franchement, un nouveau départ pour l’artisanat guinéen que nous voulons sortir de l’ornière » confie, comblé Kaba Diakité.

Sorti galvanisé par cette visite au Maroc, le Directeur Général de l’ONPA est résolument décidé à apporter une impulsion nouvelle à l’artisanat guinéen : « Mon équipe et moi-même sont déterminés à redonner à l’artisanat guinéen ses lettres de noblesses… en faire, le vrai moteur de croissance pour la relance économique du pays éprouvé par Ébola et freiné par la récession… Les artisans doivent vivre de leurs métiers… nous nous y emploierons conformément au programme de société du Pr Alpha Conde et de son gouvernement ».
A noter que le secteur de l’artisanat guinéen représente 40% de la production manufacturière et occupe 30% de la population urbaine.
Selon les dernières estimations, la Guinée compte environ 700 milles  artisans encadrant de centaines de milliers d’apprentis et travaillant dans de centaines de milliers d’entreprises.
Cellule Com de l’Office National pour la Promotion de l’Artisanat en Guinée

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top