Actualités

De l’Armée à la Police, Un Réformiste infatigable : Nommé Me Abdoul Kabèlè Camara

abdoul_kabele_camA Conakry, rare sont les guinéens qui ne l’appellent pas : «Mr Camara » ou « Excellence », même s’il a successivement occupé les hautes fonctions de Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration Africaine, Ministre Délégué à la Défense Nationale.

Mais pour beaucoup, Abdoul Kabèlè Camara est d’abord et avant tout « Maitre »

Ce natif de Coyah a presque passé une partie de sa carrière au Sénégal avant d’être élu bâtonnier de l’ordre des Avocats de Guinée en 2012.

Depuis 2005, il préside le comité de pilotage du PRCP sous lequel évolue le Bureau d’observation et de surveillance (Alerte précoce).

Au Ministère de la Défense, il a poursuivi avec succès le Programme de Réforme Initié et proposé par le Chef de l’Etat, SE Prof Alpha Condé depuis son élection à la tête de notre Pays.

En témoigne son long périple à l’intérieur du Pays pour évaluer le niveau d’avancement de tous les chantiers à l’époque et leurs finitions sous son magistère.

Dans l’attente de la touche Kabèlè, dès sa prise de fonction en qualité de ministre d’Etat, ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, il a mis en branle une batterie de mesures pour faire face à la situation d’insécurité mais aussi et surtout redorer le blason de la Police.

Les visites et l’évaluation des services et structures du Département de la sécurité ont constitué une lueur d’espoir pour les hommes de terrain.

Cambriolages, vols, viols, attaques à mains armées, escroqueries…, il ne se passe de jours où la quiétude des populations guinéennes n’est pas perturbée par les malfrats.

Les  guinéens et les expatriés sont marqués ces dernières années par des assassinats de tout genre. Personne n’est à l’abri, il en est de même pour cette question de terrorisme.

« En prenant  la tête du Département de la sécurité et de la Protection Civile, je suis arrivé avec des idées très claires. Regardez les missions du secteur de la sécurité et de la protection civile, les mettre en harmonie avec le personnel chargé d’assurer ces missions. Ce qui suppose un temps d’observation pour savoir qui peut faire quoi. Je regarderai et c’est ce que je fais d’ailleurs depuis que je suis là, comment assurer une correction répartition des compétences entre le gestionnaire supérieur que je suis, les gestionnaires qui sont ceux qui viennent après moi et les professionnels exécutants qui sont de l’opérationnel…, nous sommes présents partout parce qu’aucun aspect de la vie sociétale n’échappe au secteur de la sécurité dans la mesure qu’aucun de ces secteurs ne peut prétendre ne pas exprimer un besoin de sécurité » dixit Me Abdoul Kabèlè Camara, au cours  d’un rassemblement général avec les fonctionnaires, cadres, officiers, sous-officiers de la Police et de la protection Civile.

Il existe un dicton qui dit « l’habit ne fait pas le moine».

Je suis d’accord avec cela mais dans cette vie en société l’image que l’on renvoie  est le premier contact avec autrui. Même si le plus fondamental reste  ce que l’on est, ce que l’on vaut intrinsèquement, il faut reconnaitre que notre apparence est tout de même importante.  Il y a toujours un premier jugement sur l’apparence. Il faut donc apprendre à se connaitre et à se mettre en valeur pas seulement au niveau du physique mais également au niveau du comportement.

Valoriser ses qualités personnelles, valoriser sa personne, sa personnalité, apprendre à se construire, à avoir une confiance en soi.

Les références évoquées ne sont-elles pas en parfaite adéquation avec les qualités morales et professionnelles d’un homme dont le patriotisme force l’admiration ?

Un homme dont le sens du devoir l’élève dans l’estime de ses supérieurs et rassure ses collaborateurs qui bénéficient indistinctement de la bienveillante attention traduit dans le partage du savoir et de l’expérience.

Un homme auquel le chef supérieur des  armées, son Excellence Professeur  Alpha Condé a accordé sa confiance dès les premières heures de sa magistrature pour reformer notre armée, ce qui par-dessus tout  consacre des vertus hors paires

Les valeurs telles que l’unité, l’esprit d’entente, le service sans contre partie, la bonne action, la fidélité à la parole, le respect de la vérité et de devoir de la dire quoi qu’il en coûte, voilà des acquis dont la Police Guinéenne doit se sentir fière.

Le choix du chef de l’Etat  sur la personne de maitre Kabèlé, en le mettant à la tête du Département de la sécurité, est un signe de confiance suscitée  par les actions que l’homme a déjà matérialisé au niveau de la Défense.

Une Confiance renouvelée qui explique aussi que le 1er magistrat du Pays ne s’est pas trompé en confiant à cet Avocat la lourde mission de mettre le secteur de sécurité sur orbite.

Le  promu qui a  à sa portée la lettre de mission  du Gouvernement, ne ménagera aucun effort pour réussir sa mission et invite ses collaborateurs à plus de dynamisme et de réalisme sur  le terrain.

C’est en tout cas un nouvel espoir qui  s’annonce.

 

 

Amadou Baïlo Diallo  

Rédacteur en Chef

ACTU SECURITE

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top