A LA UNE

Baccalauréat à Mamou : Des candidats parlent de sujets compliqués et hors programme

Exif_JPEG_420

Un candidat entrain répondant aux question de notre correspondant

A l’instar des  autres villes du pays, les mille sept cent trente un (1731) candidats au baccalauréat de la préfecture de Mamou ont débuté ce vendredi 08 juillet 2016 leur examen dans l’ensemble des six (6) centres retenus par les autorités éducatives, a constaté le correspondant régional de mosaiqueguinee.com.

Pour cette première journée d’examen, notre correspondant a tendu son micro à quelque candidats  après les deux (2) épreuves, et le constat est tout sauf élogieux.

Si certains candidats au baccalauréat option Sciences Maths disent n’avoir pas rencontré assez de difficultés dans les deux matières (Mathématique en suite Français), c’est le contraire pour les candidats des autres options.

Au centre Doukouré par exemple, la quasi-totalité des candidats interrogés par notre correspondant parlent de sujets compliqués et hors programme.

«Pour vous dire la vérité, dans notre salle on n’a presque rien pu faire surtout en mathématique où moi je n’ai fait que recopier l’intégralité du sujet», nous confie hors micro un des candidats de ce centre.

Quant aux candidats de franco-arabe, profile sciences sociales, ça été une grande déception pour certains parmi eux d’apprendre que l’épreuve d’histoire a été reportée.

« J’avais traité cinq (5) questions lorsque à ma très grande surprise, l’inspecteur régional de l’éducation et le DPE ont débarqué dans notre salle pour nous dire d’arrêter, et que le sujet a été annulé », déplore Mamadou Aliou Diallo, un des candidats rencontrés.

Selon l’inspecteur régional de l’éducation, le report de cette épreuve pour le mardi prochain est consécutif du constat selon lequel dans dix (10) centres du pays les enveloppes de l’épreuve d’histoire, se trouvait le sujet de l’épreuve de langue arabe.

«Nous avons été alerté depuis Conakry qu’il y avait une erreur dans dix (10) centres, et que pour une question de transparence, il nécessite de reporté le sujet d’histoire pour les candidats franco-arabe jusqu’au mardi prochain. C’est ce qui a été fait», tente de justifier Mamadi Sidibé, avant d’admettre tout de même que Mamou n’est pas concerné par cette erreur.

Alpha Mamoudou Barry, pour mosaiqueguineee.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top