A LA UNE

RPG-Arc-en-ciel : Ahmed Sékou Traoré, renvoyé manu-militari d’une réunion du comité central

AST

Preuve qu’il n’y a pas de démocratie au RPG-Arc-en-ciel, le parti au pouvoir en Guinée, et qu’aucune voix discordante n’y est permise, un membre du Comité central du parti, en l’occurrence, le jeune loup aux dents longues, Ahmed Sékou Traoré, a été renvoyé manu-militari, ce lundi, d’une réunion à laquelle, en sa qualité de membre de ce Comité, était convié.

Arrivé au siège du parti peu avant 16 heures, pour participer à cette réunion, Ahmed Sékou Traoré, est entré dans la salle pour prendre place aux côtés des autres membres du Comité central. Avant, il s’est inscrit sur la liste, comme à l’accoutumée.

C’est après s’être installé, qu’à son grand étonnement,  le secrétaire général du parti, M. Saloum Cissé, par ailleurs député, a pris la parole au présidium, pour demander à Ahmed Sékou Traoré, de sortir de la salle.

Interloqué, Ahmed Sékou Traoré, demande pourquoi ? Saloum Cissé, n’a de réponse que de lui dire qu’il doit sortir, à cause de ses récentes sorties médiatiques, qui, apparemment, ont été très mal reçues au sein du directoire du parti.

Ahmed Sékou Traoré, réplique en disant que si tel était le cas, le Comité central et le BPN, devaient informer ceux qui n’étaient pas conviés à la réunion, à l’avance.

Il ajoutera qu’il n’est pas le seul à faire des sorties dans les médias, prenant l’exemple sur le secrétaire général lui-même, M. Saloum Cissé qui, on le sait, s’est exprimé récemment sur une radio privée de la place, en faveur d’un troisième mandat pour le RPG-Arc-en-ciel et non pour l’actuel Chef de l’Etat, le président Alpha Condé.

Il n’en fallait pas plus pour que des membres du Comité central, des gardes corps et autres vigils, se ruent sur lui, pour le sortir de la salle, de force.

Interrogé par mosaiqueguinee.com, Ahmed Sékou Traoré, a affirmé qu’il a été sorti manu-militari de la salle de réunion, au vu et au su de tout le monde, sans qu’un petit doigt ne se lève.

Dans un post sur sa page Facebook, Ahmed Sékou Traoré, a déclaré avoir pris acte de ce qui lui est arrivé ce lundi au siège du parti, annonçant qu’il tirera les jours à venir toutes les conséquences politiques.

Après l’exclusion de deux anciens ministres et la rupture d’alliance avec le PTS, s’achemine-t-on vers le renvoi d’un autre cadre ou le départ de celui-ci du parti ? Tout porte à le croire !

Il faut rappeler qu’à travers de récentes sorties dans les médias, Ahmed Sékou Traoré, s’est insurgé contre ces exclusions et dénoncé ceux qui étaient à l’origine de ces décisions, à qui il a dénié toute compétence pour le faire.

Par la suite, dans un courrier adressé au BPN du parti, Ahmed Sékou Traoré, a demandé un toilettage des textes du parti, et la tenue d’un congrès.
Bouba

 

 

Commentaires

commentaires

3 Commentaires

3 Comments

  1. Bangoura

    11 juillet 2016 at 19 h 45 min

    Monsieur Bouba,etes-vous un journaliste ou un griot? Vous devez etre impartial dans le traitement de l’informations.Au lieu de tirer une conclusion á l’aveuglette selon la version de Sékou Traoré sans meme consulter l’autre partie en conflit pour recueillir au moins leur version des faits avant la publication de cet article(le respect de l’éthique et la déontologie l’oblige)

  2. Samba

    12 juillet 2016 at 19 h 17 min

    C’est regrettable qu’on empêche un membre du BPN de s’exprimer dans les médias. Où est la place de la démocratie dans tout ça ? Je me demande quand est ce que la guinée pourra s’en sortir de toutes ces bêtises.

    • Bangoura

      13 juillet 2016 at 16 h 50 min

      Samba,si le cas de Sékou Traoré est regrettable selon vous et le cas de Bah Oury? Qui a été exclu de l’UFDG parce qu’il s’exprime dans les médias or Sékou Traoré n’a pas été exclu du RPG-Arc-en-ciel

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top